Covid-19 : 24.116 nouveaux cas en 24 heures

Covid-19 : 24.116 nouveaux cas en 24 heures©THOMAS SAMSON / AFP

, publié le vendredi 19 février 2021 à 22h03

L'épidémie de Covid-19 a fait 328 morts ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan publié vendredi 19 février par Santé publique France (SpF).

La pression de l'épidémie ne retombe pas dans les hôpitaux. Le Covid-19 a fait 328 morts à l'hôpital en 24 heures en France et plus de 24.000 personnes ont été testées positives au coronavirus depuis la veille, a annoncé ce vendredi 19 février Santé Publique France (SpF).


Au total, le virus a tué 83.964 personnes en France depuis le début de l'épidémie, dont 59.484 à l'hôpital.

Exactement 24.116 nouveaux cas ont été dépistés, contre 22.501 jeudi, a indiqué l'agence sanitaire.

Le taux de positivité des tests (pourcentage de personnes testées positives sur l'ensemble des personnes testées) est stable, à 6%.

1.543 nouvelles hospitalisations

La pression hospitalière ne retombe pas : 309 nouvelles admissions en réanimation (contre 262 la veille) pour un total de 3.380 malades actuellement traités dans ce type de services (3.384 la ville).

Les malades du Covid occupent un total de 25.506 lits d'hôpital tous services confondus (25.717 jeudi) avec 1.543 nouvelles hospitalisations vendredi (contre 1.490 jeudi).

Sur les sept derniers jours, les hôpitaux ont enregistré 9.435 nouvelles hospitalisations au total et les services de réanimation 1.764 (contre 9.314 hospitalisations et 1.725 entrées en réa sur les sept jours achevés mercredi).

La vaccination continue de progresser.

Selon la Direction générale de la Santé, 1.132.918 personnes sont désormais pleinement vaccinés contre le Covid-19 depuis le début de la campagne lancée fin décembre et 2.535.436 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 3,8% de la population totale et 4,8% de la population majeure.

Relâcher la pression ou resserrer les contraintes ?

Emmanuel Macron se donne 8 à 10 jours pour décider s'il faut relâcher la pression ou resserrer les contraintes face à l'épidémie, tandis que l'exécutif insiste sur la discipline collective. Cette nouvelle échéance a été évoquée lors d'une vidéo-conférence avec des parlementaires de la majorité, et rapportée à l'AFP par des participants.

L'Elysée n'a pas confirmé, mais l'exécutif surveille de très près l'évolution de l'épidémie de Covid-19, en particulier la montée des variants plus contagieux, pour voir s'il peut éviter des mesures plus strictes comme un reconfinement, toujours prôné par une partie des scientifiques.

Dans ce contexte, le premier ministre Jean Castex, en visite à Bordeaux, a appelé à nouveau à la responsabilité : "L'heure n'est pas au relâchement. On a réussi à éviter le reconfinement, mais c'est très fragile. Il faut qu'on continue à être très disciplinés, solidaires, et confiants", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec des lecteurs de Sud Ouest.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.