Covid-19 : 23 770 nouveaux cas et 348 décès en 24 heures

Covid-19 : 23 770 nouveaux cas et 348 décès en 24 heures
Près de 24 000 nouvelles contaminations relevées jeudi 28 janvier
A lire aussi

, publié le jeudi 28 janvier 2021 à 22h06

Alors qu'une troisième vague pourrait bien frapper la France, la pression épidémique restait forte jeudi 28 janvier, avec près de 24 000 nouvelles contaminations et un niveau élevé d'entrées à l'hôpital et en réanimation, alors que le gouvernement prévoit des mesures plus strictes. 

La pression épidémique liée au Covid-19 reste encore trop élevée, alors que le gouvernement se prépare à des mesures plus strictes 23 770 cas d'infection par le coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, contre 22 848 jeudi dernier, selon Santé publique France. 


Plus de 74 000 morts depuis le début de l'épidémie 

La semaine dernière, un peu plus de 141 000 personnes ont été testées positives, soit une moyenne d'environ 20 100 par jour, contre 128 000 la semaine précédente, soit une moyenne quotidienne de 18 300. Le taux de positivité des personnes testées est lui stable depuis plusieurs jours, à 7,1%. 

Avec 348 nouveaux décès recensés à l'hôpital en 24h, la maladie a désormais tué 74 800 personnes, dont 52 562 à l'hôpital et 22.238 en Ehpad ou dans les établissements médico-sociaux, depuis le début de l'épidémie. 

Les hôpitaux ont enregistré 11 219 nouvelles hospitalisations de malades du Covid-19 sur les sept derniers jours, contre 11 271 mercredi.Parmi eux, 1800 ont dû être admis dans un service de réanimation, contre 1789 la veille (total sur sept jours).

Un troisième confinement ?

Tous les chiffres habituels communiqués par Santé publique France et le gouvernement n'étaient pas disponibles jeudi soir, pour le deuxième jour consécutif.

Le gouvernement prépare les esprits à de nouvelles restrictions sanitaires. L'hypothèse d'un troisième confinement reste fortement envisageable, après avoir acté que le couvre-feu à 18 heures ne suffisant pas. Emmanuel Macron pourrait annoncer ce week-end ou lundi ces mesures, qui feront l'objet d'un débat et d'un vote symbolique au Parlement la semaine prochaine. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.