Coupe de France : "Il fallait être à la hauteur de la finale", se souvient l'ex-capitaine de Calais, le "petit club" de 2000

Coupe de France : "Il fallait être à la hauteur de la finale", se souvient l'ex-capitaine de Calais, le "petit club" de 2000©PHILIPPE HUGUEN / AP

franceinfo, publié le mardi 08 mai 2018 à 08h18

Le Paris Saint-Germain affronte les Herbiers (Vendée) mardi 8 mai au Stade de France, en finale de la Coupe de France de football. L'affiche oppose le club sacré champion de France dès la mi-avril en Ligue 1 et une formation vendéenne évoluant en Nationale. 

C'est la sixième fois seulement qu'un club non-professionnel atteint la finale : les Normands de Quevilly (1927 et 2012), Nîmes (1996), Calais (2000) et Amiens (2001) ont tous perdu face à des clubs de l'élite. Pourtant, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a jamais eu de scores trop lourds : les "petits" ont à chaque fois accroché les clubs de l'élite. 

"Ne pas être ridicule"

C'est un gouffre entre deux univers. D'un côté, des joueurs professionnels habitués à ces grands événements. De l'autre, des

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.