Coup de théâtre à la CGT : Sophie Binet succède à Philippe Martinez

Coup de théâtre à la CGT : Sophie Binet succède à Philippe Martinez
©Abaca

publié le vendredi 31 mars 2023 à 09h32

Le parlement de la CGT a élu Sophie Binet au poste de secrétaire générale du syndicat, rapportent Les Echos et BFMTV. Elle succède à Philippe Martinez qui soutenait la candidature de Marie Buisson.

Et a déjà répondu à l'invitation d'Élisabeth Borne à Matignon la semaine prochaine.

 

En poste depuis 2015, Philippe Martinez cède donc sa place à Sophie Binet. Vendredi 31 mars, la conseillère principale d'éducation de 41 ans a été élue à la tête du syndicat par le parlement de la CGT, après une nuit mouvementée, rapportent Les Echos et BFMTV. C’est la première fois qu’une femme prend les rênes de l’organisation.
 
Jusqu'à présent secrétaire générale de l'Union des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT (Ugict), Sophie Binet a été préférée à Marie Buisson, dont la candidature était pourtant appuyée par Philippe Martinez. Dans la nuit, une proposition d'équipe pour diriger la CGT, avec à sa tête Marie Buisson, n’a pas été validée, précise BFM TV. La chaîne d'information continue ajoute que l'idée d’une autre équipe menée par Céline Verzeletti, l’autre candidate en lice, a également été retoquée.


Une habituée du milieu syndical

 
Sophie Binet n'est pas une nouvelle dans le milieu syndical. Elle a auparavant fait partie de l'Unef en tant qu'étudiante, avant de prendre la tête de l'Ugict en 2018. Parmi ses engagements : les questions environnementales, mais aussi l'égalité hommes-femmes, notamment en tant que référente du collectif femmes mixité. Libération précise qu'elle a même coécrit un livre en 2019 intitulé "Féministe, la CGT ? Les femmes, leur travail et l’action syndicale."

Après l'annonce de son élection, la nouvelle dirigeante du syndicat a pris la parole lors du congrès, retransmis notamment sur Twitter : "Il ne faut pas que l'on se mente. Notre congrès a été très difficile, il a été violent parfois. C'est important de se redire que cette violence n'a pas sa place dans les rapports militants".

Sophie Binet confirme le rendez-vous de l'intersyndicale avec Elisabeth Borne

La nouvelle patronne de la CGT a également eu un mot pour Philippe Martinez. "Je voudrais te dire que tu as réussi à amener pour la première fois une femme à la tête de la CGT, et je sais que cela te tenait particulièrement à coeur", a-t-elle déclaré.



Maintenant, l'enjeu pour la CGT sera de retrouver sa place dans la lutte contre la réforme des retraites. L'issue de ce congrès pourrait avoir des incidences sur les orientations et les relations avec l'intersyndicale. La CGT, face à un des plus importants mouvements sociaux depuis des décennies, a déjà pris sa première grande décision : Sophie Binet a assuré que l'intersyndicale rencontrera bien Elisabeth Borne, le 5 avril, afin d'exiger le retrait de la réforme des retraites. Depuis Clermont-Ferrand, à la tribune, la nouvelle patronne du syndicat a ainsi affirmé : "nous irons, toute l'intersyndicale, unie, pour exiger le retrait de cette réforme de façon ferme, déterminée".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.