Côtes-d'Armor : les gendarmes mettent fin à une rave-party rassemblant des centaines de personnes

Côtes-d'Armor : les gendarmes mettent fin à une rave-party rassemblant des centaines de personnes
Evacuation d'une rave-party en janvier 2021 en Bretagne.

publié le samedi 01 mai 2021 à 08h45

Plusieurs informations laissaient penser aux autorités qu'une fête clandestine devait se tenir dans l'un des quatre départements bretons ce week-end. 

Rave-party évacuée en Bretagne. Dans la nuit de vendredi à samedi 1er mai, les forces de l'ordre ont mis fin à une fête illégale qui a rassemblé plusieurs centaines de personnes au Haut-Corlay, commune se situant au sud de Saint-Brieuc et Guingamp dans les Côtes-d'Armor. 



"Les gendarmes sont intervenus vers une heure du matin pour saisir le matériel d'une rave-party. Les personnes s'étaient regroupées à Saint-Brieuc et après un jeu du chat et de la souris avec les gendarmes s'étaient installées dans la soirée à Haut-Corlay", a indiqué la préfecture du département breton. 

"Un peu avant minuit, ils étaient plus de 500 sur site. Afin de prévenir de nouvelles arrivées, les gendarmes sont intervenus pour saisir le son", ont précisé les autorités préfectorales qui avaient dans un premier temps évoqué 300 participants. D'après les autorités, il n'y a pas eu d'incident. Plus de 300 infractions aux règles sanitaires, quatre infractions pour détention de stupéfiants et deux délits de conduites sous stupéfiants ont été constatés par les gendarmes. Le maire de la commune de 600 habitants, Jean-Pierre Le Bihan, a indiqué à l'AFP que "l'on n'entendait plus de son" samedi matin. 

Plusieurs informations avaient laissé penser aux autorités qu'une rave-party devait se tenir dans l'un des quatre départements bretons ce week-end. Les préfectures avaient donc rappelé que les "rassemblements festifs à caractère musical" étaient interdits. "Police et gendarmerie (sont) mobilisées tout le week-end pour assurer le maintien de l'ordre public et le respect de ces dispositions", indiquait notamment sur twitter la préfecture des Côtes-d'Armor. 



Le soir du Nouvel an, une rave-party géante avait défrayé la chronique en réunissant environ 2.500 participants à Lieuron en Ille-et-Vilaine.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.