Corse: "Tentative d'assassinat" devant la mairie d'Ajaccio, selon le procureur

Corse: "Tentative d'assassinat" devant la mairie d'Ajaccio, selon le procureur
Sur les lieux d'une tentative de meurtre, devant la mairie d'Ajaccio, le 12 juin 2018

AFP, publié le mardi 12 juin 2018 à 15h23

Visé par des tirs alors qu'il circulait en voiture, un homme a échappé de peu mardi à une "tentative d'assassinat" en se réfugiant dans la mairie d'Ajaccio, en pleine matinée, a indiqué le procureur Eric Bouillard.

L'auteur présumé des faits, Christophe Ortoli, 43 ans, gérant du Bar des Pêcheurs à Ajaccio, a été interpellé à son domicile à 12H20, a précisé le procureur. "Il nous a remis l'arme utilisée, avec laquelle il y aurait eu un seul coup de feu, mais tout cela est en cours de vérification", a-t-il ajouté.

"Il a expliqué que les deux hommes se sont battus peu avant les faits", a précisé le procureur, ajoutant que la victime, qui n'est pas blessée, "s'est présentée" aux forces de l'ordre et a fourni une "version des faits qui est en cours de vérification". 

Mardi à 11H00, devant la mairie qui jouxte la place du marché, bondée à cette heure-ci, la victime "a subi un ou deux coups de feu tirés par un homme" descendu de son deux-roues, a expliqué lors d'un point presse le procureur de la République d'Ajaccio. Après les tirs, la victime "s'est réfugiée dans la mairie, a trouvé protection dans un bureau d'accueil où (elle) a été poursuivie par son agresseur", a détaillé M. Bouillard.

"Il va réussir à lui échapper en passant par la fenêtre de ce bureau. L'agresseur va ressortir, prendre son deux roues et repartir", a-t-il ajouté.

Un cordon de sécurité a été temporairement disposé devant la mairie et autour de la voiture de la victime, qui était examinée à la mi-journée par la police scientifique, a constaté l'AFP.

"A priori on n'a pas de trace laissant penser que la victime a été touchée par le ou les tirs, pas de trace de sang", selon M. Bouillard.

Le procureur a confirmé que auteur et victime étaient bien "les personnes que la rumeur publique nous désignait" (...) et qu'on s'orienterait vers "un contentieux assez ancien" entre ces deux responsables de restaurants du port, a-t-il précisé.

C'est "un passage à l'acte totalement insensé, à 11H00, un jour de marché en plein centre-ville d'Ajaccio", a souligné le procureur, qui a confié l'enquête pour "tentative d'assassinat" à la direction régionale de la police judiciaire d'Ajaccio.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.