Corse: plus de 500 hectares brûlés en Balagne, le feu continue de se propager

Chargement en cours
 Des feux près du village de Palasca (Corse), le 22 octobre 2017

Des feux près du village de Palasca (Corse), le 22 octobre 2017

1/3
© AFP, PASCAL POCHARD-CASABIANCA
A lire aussi

AFP, publié le dimanche 22 octobre 2017 à 22h34

Un incendie qui s'est déclaré dimanche vers 09h00 sur la commune de Ville-di-Paraso (Haute-Corse) avait parcouru près de 500 hectares en soirée et continuait sa progression, a indiqué le Service Départemental de Secours et d'Incendie de Haute-Corse.

Les flammes qui continuent leur progression sont attisées par un très fort vent de sud-ouest, avec des rafales à plus de 100 km/h. Le feu s'est propagé en direction des villages de Costa et Occhiatana. Il se dirige maintenant vers les villages de Novella et Palasca où sont déployés les moyens terrestres.

Sur place, environ 150 sapeurs-pompiers et 40 gendarmes une vingtaine de véhicules tentent de maîtriser les flammes. Des renforts de Corse-du-Sud sont par ailleurs attendus.

La situation dans les airs est plus difficile: les deux Tracker et les deux Canadair engagés n'ont pu intervenir que ponctuellement du fait des conditions météorologiques défavorables, et ont dû totalement s'arrêter à la tombée de la nuit.

Une habitation et une bergerie ont été endommagées par les flammes, a annoncé la préfecture de Haute-Corse, qui a ajouté que 122 foyers ont été momentanément privés d'électricité.

Outre le fort vent, le travail des pompiers est également rendu difficile du fait des multiples départs de feux depuis dimanche matin sur le département.

Dans un communiqué, la préfecture de Haute-Corse a indiqué que le département connaissait un épisode venteux particulièrement violent, avec des rafales à 134 km/h à l'Ile Rousse, 142 km/h au Cap Sagro et 165 km/h au Cap Corse. 

"Depuis, de nombreux départs de feux ont été recensés dans le département malgré l'interdiction de l'emploi du feu qui avait été décidée à titre préventif dès le 21 octobre", ont déploré les services préfectoraux.

 
17 commentaires - Corse: plus de 500 hectares brûlés en Balagne, le feu continue de se propager
  • La plupart de ces feux sont dus a la pratique de l'écobuage, une habitude moyennageuse pour augmenter la fertilité des sols
    Comme toutes les traditions malsaines celle ci perdure malheureusement

  • La sècheresse et toujours des départs à devoir en comprendre s'ils ne sont pas liés à l'homme sur un acte volontaire ou involontaire...

    La finalité, c'est la même....

    Des feux qui mettent en danger la vie de gens. Des habitations, qui sont lourdement endommagées, voire ravagées par ces feux qui ne laissent rien sur leur passage.. J'entendais une petite bergerie.... Et d'autres sinistres liés à ces feux attisés par les vents violents...

    Tout notre soutien à ces pompiers qui n'hésitent pas d'intervenir pour sauver ce qui peut être encore récupéré...
    Et, en tout premier, la vie des citoyens en danger...
    Leur vie est également menacée par ces feux qui se retournent contre eux... Et sur les matériels pour endiguer ces feux...

    Courage à tous les bénévoles qui travaillent pour endiguer ces feux ravageurs..

    avatar
    Shutruk-Nahunte  (privé) -

    Certains feraient bien d'endiguer une propension maladive à une prolixité de mauvais aloi.

  • Le vent arrivant a perturbé les intentions Corse sans doute. Pourvu que les dégâts ne soient pas trop importants dans cette belle région. Courage à tous.

  • Si on avait accepté l'achat de l'hélicoptère pour les déplacements des hautes autorités insulaire,nous n'en serions pas a attendre les canadairs . Décollage dés l'alerte avec une bouteille de Zilia l'affaire était réglée !

  • encore des terrains constructibles pour la mafia corse,que fait l'Etat Français?

    rien à voir, il y a des PLU au cas où vous l'ignoreriez, ce qui semble être d'ailleurs le cas!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]