Corse: le projet du gouvernement "très en deçà des attentes", selon Simeoni

Corse: le projet du gouvernement "très en deçà des attentes", selon Simeoni

Le président de l'exécutif corse Gilles Simeoni le 30 novembre 2017 à Bastia

AFP, publié le lundi 19 mars 2018 à 14h55

Le projet d'inscription de la Corse dans la Constitution présenté par le gouvernement est "très en deçà des attentes", a déclaré lundi à l'AFP le président de l'exécutif corse, Gilles Simeoni, après une réunion avec la ministre Jacqueline Gourault.

"On est très en deçà des attentes, très en deçà de ce qui a été validé par le vote la semaine dernière par l'Assemblée de Corse, très en deçà du moment politique", a affirmé M. Simeoni. 

Selon le leader autonomiste, le gouvernement prévoit dans sa réforme constitutionnelle l'introduction d'un article "72-5" spécifiquement dédié à la Corse, où serait notamment reconnue son insularité.

"Cet article ne mentionnerait pas la notion d'autonomie et n'organise absolument pas un statut d'autonomie", a indiqué le président de l'exécutif corse.

"On est uniquement dans une capacité d'adaptation qui serait reconnue à la Corse dans certains cas et dans des conditions extrêmement restrictives. Tantôt cette adaptation serait mise en oeuvre par le législateur, soit elle serait mise en oeuvre par la Corse mais après une autorisation par le Parlement", a ajouté Gilles Simeoni.

Il s'exprimait à l'issue d'une réunion de près de trois heures, place Beauvau, avec le président nationaliste de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur et "Madame Corse" du gouvernement.

Celle-ci avait affirmé dimanche que le mot "autonomie" ne serait pas écrit dans l'article qui doit inscrire la Corse dans la Constitution, promesse d'Emmanuel Macron.

La "mention" de la Corse dans la Constitution est l'une des rares revendications des dirigeants nationalistes que le président de la République, dans un discours ferme, avait acceptées le 7 février à Bastia.

Le Premier ministre Edouard Philippe doit remettre lundi à Emmanuel Macron ses conclusions sur le projet de réforme des institutions.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
32 commentaires - Corse: le projet du gouvernement "très en deçà des attentes", selon Simeoni
  • des arrivistes avides de pouvoir qui ne se soucient pas de leur peuple

  • Quand est que la Corse nous donnera l'indépendance pleine et entière?

  • quelle fut la première revendication des élus corses ? le rapatriement des prisonniers ! on voit tout de suite quel combat leur importe avant le logement, l'emploi, ....

  • Simeoni a raison! je ne suis pas corse , je comprends leurs revendications !

    Moi pas, et pourtant je suis Corse.

  • il veulent l'indépendance , vite que leur voeux soit satisfait la France feras des économies substentielles