Correction du bac : les grévistes "ont eu tort" pour 69% des Français, qui approuvent les sanctions

Correction du bac : les grévistes "ont eu tort" pour 69% des Français, qui approuvent les sanctions
Une manifestation d'enseignants à Paris, le 17 juin 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 12 juillet 2019 à 10h24

Les sympathisants de la France insoumise, les jeunes et les ouvriers sont plus compréhensifs avec le mouvement.

Les professeurs grévistes "ont eu tort en retenant les copies" corrigées du bac pour 69% des Français, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 11 juillet. Les sondés estiment qu'ils ont "pénalisé les bachelier".

À l'inverse, ils sont 31% à penser "qu'ils ont eu raison car ils n'avaient aucun autre moyen de se faire entendre".


Dans le spectre politique, seuls les sympathisants de la France insoumise (LFI) sont une majorité à soutenir les grévistes (63%). Les jeunes sont également plus compréhensifs avec le mouvement, le soutenant à 42%, contre 31% en moyenne, ainsi que les ouvriers (44%). "Ces deux catégories ont une tendance plus forte à la rébellion que le reste de la population", analysent les sondeurs.

En réponse à la grève, une majorité (61%) de Français estime que les sanctions disciplinaires et financières sont justifiées (22% chez les sympathisants LFI). La proportion monte à 88% chez les sympathisants LREM et à 80% chez ceux des Républicains. Jeunes et ouvriers sont plus partagés (53% et 52% respectivement). Enfin,  une majorité de personnes interrogées (63%) estiment que l'utilisation de la note de contrôle continu pour remplacer les copies manquantes était une bonne solution.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.