Corps démembré découvert dans le bois de Boulogne à Paris : un suspect arrêté

Corps démembré découvert dans le bois de Boulogne à Paris : un suspect arrêté
C'est un promeneur qui a fait la macabre découverte dans le bois de Boulogne, à l'ouest de Paris (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 18h30

Une semaine après la découverte du corps d'une femme démembré dans le bois de Boulogne, à l'ouest de Paris, les policiers ont interpellé un suspect dimanche 17 décembre, révèle le Parisien mercredi.



L'homme, âgé de 50 ans, a été arrêté à son domicile de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), puis déféré au parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Il a été mis en examen pour "assassinat" et écroué, selon le quotidien régional. C'est un promeneur qui avait lancé l'alerte samedi 16 décembre, après avoir découvert la tête d'une femme dans une allée du bois de Boulogne, dans le 16e arrondissement de Paris. Les policiers et pompiers appelés sur place, accompagnés de chiens, ont ensuite trouvé le reste du corps, sauf les mains, rappelle le Parisien.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour assassinat. Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne. Toujours selon le quotidien, une autopsie devait être conduite à l'institut médico-légal de Paris. La victime aurait été identifiée comme une femme de 59 ans qui avait "soudainement disparu" de son domicile de Garches (Hauts-de-Seine) le 13 décembre, révèle le journal. "Les enquêteurs se sont rapprochés de la BRDP (brigade de répression de la délinquance contre la personne) de la police judiciaire (PJ) pour se pencher sur leurs dossiers de personnes disparues", indique au Parisien une source proche de l'enquête. "On a sorti les dossiers qui pouvaient correspondre".

De son côté, le suspect nie en bloc. Mais il aurait été confondu "grâce au bornage téléphonique et à des éléments scientifiques". Le Parisien affirme encore qu'il serait un proche de la victime.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.