Coronavirus : un vaccin "au plus tard au printemps", espère Olivier Véran

Coronavirus : un vaccin "au plus tard au printemps", espère Olivier Véran
Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 27 août 2020.

, publié le vendredi 04 septembre 2020 à 11h50

Alors que de nombreux Français sont réticents à se faire vacciner, le ministre de la Santé l'assure : "Le jour où nous proposerons aux Français de se faire vacciner, c'est que le vaccin sera efficace et sûr."



Alors que l'épidémie de coronavirus progresse en cette rentrée de septembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé, dans un entretien à BFMTV qui sera diffusé samedi, que plusieurs vaccins étaient actuellement en cours d'expérimentations, dont certains en France. "J'espère toujours pour la fin de l'année de bonnes nouvelles, au plus tard au printemps", a-t-il indiqué. Le ministre "souhaite que nous allions au bout des études" cliniques actuellement menées. "Elles avancent vite et elles avancent bien", a assuré Olivier Véran. 

"Il y a plus de 40% des Français qui ne veulent pas, par avance, se faire vacciner contre le Covid-19", a également regretté le ministre au cours de cet entretien. Si le gouvernement n'envisage pas pour l'instant de rendre obligatoire un éventuel vaccin, la piste n'est pas totalement exclue pour autant. "Le jour où nous proposerons aux Français de se faire vacciner contre le coronavirus, c'est que le vaccin sera efficace et sûr", a déclaré Olivier Véran, précisant qu'"on n'allait pas anticiper la fin des études cliniques en population générale et anticiper les résultats des scientifiques avant de commencer à vacciner".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.