Coronavirus : sept nouveaux départements placés en rouge

Coronavirus : sept nouveaux départements placés en rouge ©Panoramic

, publié le dimanche 06 septembre 2020 à 09h28

Sept nouveaux départements ont été classés en "zone active de circulation du virus", indique un décret du Journal officiel, dimanche 6 septembre.
 
Le coronavirus gagne encore du terrain en France. D'après un décret paru au Journal officiel, ce dimanche 6 septembre, sept nouveaux départements ont été classés en "zone active de circulation du virus".

La Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Côte-d'Or, le Nord, le Bas-Rhin, la Seine-Maritime et La Réunion rejoignent donc les 21 autres départements précédemment placés en rouge par les autorités. 


 
"Une zone de circulation active du virus se caractérise principalement par un taux d'incidence supérieur à 50 et une dynamique épidémique défavorable", a indiqué la Direction générale de la santé à nos confrères du Parisien. Paris et les Bouches-du-Rhône avaient été les premiers à passer en rouge, le 14 août dernier. La Seine-Saint-Denis, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne, le Val-d'Oise, le Loiret, la Sarthe, le Rhône, la Gironde, la Haute-Garonne, l'Hérault, le Gard, le Vaucluse, le Var, les Alpes-Maritimes, la Guadeloupe et la Martinique étaient tous passés en état d'alerte le 27 août dernier.
 
Couvre-feu et interdiction d'accueillir du public
 
Très concrètement, ce passage en rouge permettra aux préfets des sept départements nouvellement classés en zone à risque de prendre davantage de mesures afin de limiter les contaminations. La limitation des déplacements autorisés ou l'interdiction d'accueillir du public dans les musées, les établissements sportifs couverts ou encore les restaurants à partir d'une certaine heure sont autant de leviers à la disposition des autorités. Un couvre-feu imposé aux bars, comme ce fut le cas dans les Bouches-du-Rhône à la fin du mois d'août, n'est pas non plus exclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.