Coronavirus : Sciences Po Reims ferme à cause d'au moins 23 cas

Coronavirus : Sciences Po Reims ferme à cause d'au moins 23 cas
Le logo de Sciences po. 'illustration)
A lire aussi

, publié le vendredi 11 septembre 2020 à 09h37

La rentrée, prévue le 14 septembre, devra se faire à distance.

Déjà 23 cas confirmés, mais d'autres étudiants doivent encore être testés. Le campus de Sciences Po à Reims sera fermé jusqu'au 19 septembre inclus, a annoncé jeudi 10 septembre la préfecture, précisant que les 1.300 étudiants pourront "bénéficier d'un enseignement à distance".

"En lien avec Tilman Turpin, directeur de Science Po Reims et après avis de la rectrice de Reims et du délégué territorial de l'Agence régionale de santé, le préfet de la Marne, Pierre N'Gahane, suspend à compter du vendredi 11 septembre et jusqu'au 19 septembre inclus l'accueil des étudiants sur le campus de Science Po Reims", indique la préfecture de la Marne dans un communiqué.

"Cette mesure est rendue nécessaire par l'annonce de la contamination par le Covid-19 de 23 étudiants révélés positifs par des tests PCR. Des tests proposés aux autres étudiants permettront de mesurer l'ampleur de la contamination au sein de l'établissement", ajoute-t-elle. 


Environ 1.300 étudiants fréquentent le campus.

Selon la direction de l'établissement, "l'ARS Grand Est va mettre en place la campagne de dépistage et les étudiants identifiés comme cas contact seront prioritaires". 

"Ce sont les étudiants positifs eux-mêmes qui se sont signalés à la direction parce qu'ils présentaient des symptômes", rapporte-t-elle, affirmant que "les étudiants testés positifs ont été contaminés lors de contacts privés" et que cela n'aurait rien à voir avec la semaine d'intégration. La rentrée, prévue lundi 14 septembre, ne se fera pas sur place mais par des cours à distance. D'après la direction, "les équipes administratives avaient anticipé en permettant la continuité pédagogique à distance". Le site ne sera désormais accessible qu'aux personnels chargés d'assurer "la continuité administrative et pédagogique de l'établissement", afin d'"enrayer le plus rapidement possible la chaîne de transmission du virus", selon la préfecture. Les lieux ouverts au public et "susceptibles d'avoir été fréquentés par des étudiants porteurs du Covid seront désinfectés". 

La préfecture assure que les étudiants, "instamment invités à éviter la participation à toute réunion ou rassemblement pendant cette période", "pourront continuer à bénéficier d'un enseignement à distance". 

"Dans tous les établissements avec lesquels on échange, il y a eu des cas déclarés de Covid, qui l'ont été principalement en dehors de l'université, en amont" de la rentrée, a affirmé jeudi après-midi Gilles Roussel, à la tête de la Conférence des présidents d'université, cité par Les Échos. L'observation des gestes barrières dans l'enceinte des universités est "très bonne", selon le président de l'université de Nantes. "L'enjeu est à l'extérieur de l'université, dans la vie personnelle de jeunes qui se sentent en situation d'impunité vis-à-vis du virus et qui sont transmetteurs pour des populations fragiles", a-t-il déploré dans Les Échos.

Lundi, le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer avait indiqué que 28 établissements scolaires ainsi que 262 classes étaient fermés en France en raison de cas de coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.