Coronavirus: plus faible bilan quotidien depuis le début du confinement

Coronavirus: plus faible bilan quotidien depuis le début du confinement
Le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

, publié le dimanche 10 mai 2020 à 19h16

La France comptabilise 70 décès en 24 heures.


Le nombre total de décès depuis le 1er mars s'élève désormais à 26.380  a indiqué la Direction générale de la santé.

La pression sur les services d'urgence hospitaliers se réduit toujours, avec 36 malades en moins, pour un total de 2.776 cas graves en réanimation, selon le bilan quotidien de la DGS.

Les hôpitaux ont enregistré 16.642 décès (+69) et les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les maisons de retraite médicalisées touchées de plein fouet par l'épidémie, 9.738 (+1).

Au total 22.569 personnes restaient hospitalisées (-45) pour une infection au coronavirus.


"Nos efforts ont été efficaces pendant le confinement qui a sauvé des milliers de vies, ils doivent se poursuivre pour nous aider à réussir cette nouvelle phase", a souligné la DGS, relevant que "l'épidémie est toujours active et évolutive".

"L'épidémie est toujours active et évolutive et le virus circule dans de nombreuses zones du territoire", prévient toutefois la DGS qui appelle à maintenir les mesures barrières et de distanciation sociale avec le début du déconfinement lundi. 

Les autorités ont renouvelé les appels à la "vigilance", samedi, en Nouvelle-Aquitaine, région en zone verte, après l'apparition de deux foyers épidémiques de coronavirus, l'un en Dordogne après des obsèques et un autre dans un collège de la Vienne après une réunion de préparation de la rentrée, a annoncé l'agence régionale de santé (ARS).

Dans la Vienne, un cluster est "apparu il y a 2 ou 3 jours dans un collège" où "des professionnels s'étaient réunis pour préparer la rentrée du 18 mai", a indiqué le directeur général de l'ARS Nouvelle-Aquitaine Michel Laforcade.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.