Coronavirus : pas de signes de reprise de l'épidémie, selon Santé publique France

Coronavirus : pas de signes de reprise de l'épidémie, selon Santé publique France
Des pompiers à Châteaurenard, le 10 juin 2020.
A lire aussi

, publié le vendredi 12 juin 2020 à 13h48

Le nombre de nouveaux clusters apparaissant sur le territoire est en baisse.

Malgré l'apparition de foyers d'infection, la France ne montre pas de signes de reprise de l'épidémie de coronavirus, un mois après la levé du confinement strict, indique jeudi 11 juin Santé publique France.

L'agence sanitaire constate la "poursuite de la diminution de la circulation du SARS-CoV-2 depuis plus de 9 semaines" et note l'"absence de signaux en faveur d'une reprise de l'épidémie" en France, à l'exception toutefois de la Guyane et Mayotte.



Dans ce bulletin de surveillance diffusé jeudi soir, Santé publique France relève que le nombre de foyers d'infections (ou "clusters") signalé chaque semaine diminue pour celle du 1er au 7 juin par rapport aux trois précédentes. À la date du 9 juin, leur nombre total se monte à 193 (179 en France métropolitaine et 14 en outre-mer). Mais plus de la moitié sont déjà maîtrisés et aucun n'a donné lieu à une diffusion incontrôlée du virus à l'extérieur, selon l'agence sanitaire.

Enfin, les indicateurs de surveillance de l'épidémie de Covid-19 sont tous en baisse pour la semaine du 1er au 7 juin par rapport à la précédente: le nombre de cas confirmés se monte à 2.899 (contre 3.777 la semaine d'avant), le nombre d'hospitalisations à 1.156 (contre 1.738), celui des admissions en réanimation à 129 (contre 226) et celui des décès à l'hôpital et en Ehpad à 395 (contre 570).



Du 31 mai au 6 juin 2020, un peu plus de 194.000 personnes ont été testées et 2.900 étaient positives (soit un taux de 1,5%, équivalent à la semaine d'avant).

Alors que les cas de coronavirus ont triplé ces derniers jours en Meuse et en Meurthe-et-Moselle, les autorités de santé ne s'alarment pas et expliquent cette forte hausse notamment par le grand nombre de tests effectués dans ces deux départements

Vos réactions doivent respecter nos CGU.