Coronavirus : les restaurants ouverts sous conditions, les bars et salles de sport fermés

Coronavirus : les restaurants ouverts sous conditions, les bars et salles de sport fermés©Panoramic

, publié le lundi 05 octobre 2020 à 11h25

La maire de Paris et le préfet de police ont annoncé que les restaurants pourront rester ouverts selon un protocole strict défini dans la journée. Les bars, en revanche, devront fermer dès mardi 6 octobre.

Paris et sa petite couronne sont désormais placées en zone d'alerte maximale.

Matignon l'a annoncé dimanche soir, confirmant les chiffres en hausse de cas de coronavirus, dévoilés par Olivier Véran en fin de semaine dernière. "Paris a franchi, depuis plusieurs jours, les trois seuils qui correspondent à la zone d'alerte maximale et la tendance s'est confirmée pendant le week-end", a confirmé Matignon. Dès lors, de nouvelles mesures de restriction ont été annoncées comme la fermeture des bars dès mardi 6 octobre. En revanche, les restaurants pourront rester ouverts, mais en respectant un protocole sanitaire plus strict, a confirmé lundi matin, le préfet de police de Paris, Didier Lallement. Ce protocole sanitaire sera détaillé plus précisément dans la journée.

Le préfet de police a annoncé également l'interdiction des soirées étudiantes et reconduit certaines mesures comme l'interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes et de plus de dix personnes dans l'espace public. Les salles de sport, piscines, gymnases, salles de danse, salles de jeux et grands salons devront également fermer.



"Tension extrêmement forte"

Le nombre de personnes diagnostiquées positives au cours des sept derniers jours a dépassé les 270 pour 100 000 habitants au dernier pointage. Le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, a mis en avant une "tension extrêmement forte" sur les ressources humaines, précisant que la circulation du virus s'accélérerait "de semaine en semaine". Selon Aurélien Rousseau, le taux d'occupation des lits de réanimation dans la région "a dépassé les 36 %". "Nous avons chaque jour, en Île-de-France, en moyenne 3 500 nouveaux cas confirmés avec 203 clusters actifs", a-t-il ajouté. Enfin, les visites de résidants d'Ehpad ne pourront se faire que sur rendez-vous.

Toutes ces mesures s'appliqueront pour une durée minimale de quinze jours. Elles doivent permettre à la ville de "continuer à se déployer (...) pour que la vie démocratique, la vie économique, la vie culturelle et la vie sociale" se poursuive, a martelé Anne Hidalgo. Ajoutant que "la crise sanitaire a des conséquences extrêmement dures, (...) nous sommes une ville très dépendante de ses échanges internationaux", a-t-elle déclaré, ajoutant que cela induisait une "situation économique très dégradée".

Télétravail fortement incité

Dimanche soir, le gouvernement avait également annoncé que les facultés devraient se plier à de nouvelles règles. La capacité d'accueil des étudiants sera fixée à un seuil maximal de 50 %. Dans le même temps, les restaurants pourront rouvrir à Aix-en-Provence et Marseille selon les mêmes conditions sanitaires strictes. Matignon a décidé de suivre l'avis du Haut Conseil de santé publique, validant ce protocole sanitaire renforcé proposé par les professionnels du secteur.

La ministre du Travail, Élisabeth Borne, va rappeler lundi aux partenaires sociaux "la nécessité de privilégier, plus que jamais, le télétravail" dans les zones d'alerte renforcée et maximale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.