Coronavirus : les médecins urgentistes réclament des équipes renforcées

Coronavirus : les médecins urgentistes réclament des équipes renforcées©Panoramic
A lire aussi

, publié le samedi 25 janvier 2020 à 16h10

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, recommande aux Français qui pensent avoir contracté le coronavirus d'appeler le 15. Mais le Samu n'a pas eu de moyens supplémentaires pour gérer l'afflux d'appels, souligne Franceinfo.

 Christophe Prudhomme, médecin et porte-parole de l'association des médecins urgentistes français, s'est exprimé sur Franceinfo samedi 25 janvier. Il a réclamé « en urgence » des moyens supplémentaires, après que la ministre de la Santé a recommandé aux Français qui pensent avoir contracté le coronavirus 2019-nCoV a prendre contact avec le 15 plutôt que de se rendre aux urgences. Le médecin estime que des renforts permettraient de faire face au « nombre d'appel très conséquents ».


 Et d'expliquer que les appels reçus par le 15 « prennent beaucoup de temps », poursuit-il. « Parce que les gens sont inquiets, donc il faut leur expliquer, il faut les interroger, les rassurer. (...) J'ai reçu un appel d'une personne qui arrivait d'Abidjan [en Côte d'Ivoire] et qui avait croisé dans l'aéroport un groupe de Chinois et qui était inquiet, ce qui est complétement déraisonnable ».

 « Pas en nombre suffisant »

 Alors que l'épidémie de grippe bat son plein et que les hôpitaux traversent une crise sociale, Christophe Prudhomme se demande s'il ne vaudrait pas mieux « détecter les patients » dans les aéroports « plutôt que les laisser partir dans la nature et [qu'] ensuite ils appellent le centre 15 ? »

 Cette détection en amont permettrait, selon lui, d'éviter que des malades passent au travers des « mailles du filet parce que nous ne sommes pas en nombre suffisant pour pouvoir gérer cette situation de crise ». Alors, le médecin invite  « les gens qui ont des signes tout à fait classiques d'une grippe » à ne pas s'inquiéter « outre-mesure ».  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.