Coronavirus: les Français rapatriés de Chine vendredi sont arrivés dans le Calvados

Coronavirus: les Français rapatriés de Chine vendredi sont arrivés dans le Calvados
Le Normandy Garden, village de vacances du Calvados qui héberge les Français rapatriés de Chine le 21 février 2020 (photo prise le 20 février)

, publié le vendredi 21 février 2020 à 15h56

La trentaine de Français rapatriés de Chine vendredi sont arrivés en bus dans le village de Branville (Calvados), où ils doivent passer 14 jours en quarantaine pour s'assurer qu'ils ne sont pas contaminés par le nouveau coronavirus, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Tous les passagers du bus portaient un masque de protection sur le visage. Leur bus était précédé d'une voiture et suivi d'une autre, ainsi que par un minibus. Ils ont rejoint le Normandy Garden, un centre de vacances partiellement privatisé pour les accueillir pendant cette quarantaine. 

Durant leur séjour, les rapatriés seront suivis par une équipe médicale (médecins, infirmiers, pharmaciens et psychologues). Vingt-cinq militaires de la Sécurité civile assureront la sécurité du site et surveilleront les entrées et les sorties.

La température de ces personnes sera surveillée deux fois par jour, afin de repérer l'apparition éventuelle de la maladie.

Au total, 28 Français et 36 ressortissants d'autres pays de l'Union européenne ont été rapatriés ce vendredi, à bord d'un avion affrété par Paris et qui a atterri en fin de matinée à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. 

L'appareil était parti jeudi de Wuhan, épicentre de l'épidémie du virus en Chine. Les passagers non Français ont été pris en charge, dès leur arrivée, par les autorités de leur pays, selon le ministère français des Affaires étrangères.

Il s'agit du troisième vol de rapatriement organisé par la France depuis le début de la crise sanitaire. Grâce à ces trois vols, plus de 300 personnes ont déjà été rapatriées de Chine vers la France et placées en quarantaine. 

Un avion britannique avait également évacué une trentaine de Français le 9 février.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.