Coronavirus : les Français n'ont pas confiance dans les informations officielles

Coronavirus : les Français n'ont pas confiance dans les informations officielles
Edouard Philippe et Emmanuel Macron le 19 mars à l'Elysée.
A lire aussi

, publié le lundi 23 mars 2020 à 18h00

SONDAGE EXCLUSIF. Alors que les polémiques enflent, sur la pénurie de masques, les tests de dépistage ou le traitement par chloroquine, une majorité de personnes interrogées doutent des informations délivrées par les autorités et les médias, selon la dernière vague du baromètre BVA pour Orange et Europe 1, publiée lundi 23 mars. 

Dans un contexte de polémique accrue (sur la pénurie de masques, la stratégie de dépistage ou la mise en place d'un traitement à base de chloroquine), les Français se montrent de moins en moins confiants à l'égard de la qualité des informations qu'ils reçoivent sur le virus : 

-  de la part des pouvoirs publics : seuls 45% sont confiants (-5 points depuis dimanche, -13 points depuis jeudi);

-  de la part des médias : seuls 47% se déclarent confiants (-5 points depuis dimanche). 

81% des sondés pensent que le pire est à venir

 Cette situation nourrit l'inquiétude des Français sur l'évolution de la crise. Chaque jour, la proportion de personnes pensant que le pire est à venir augmente, pour atteindre 81% (+2 points en 24 heures, +11 depuis la première mesure mercredi/jeudi). 

En conséquence, le moral des Français décline (note moyenne de 6/10), la proportion de personnes très optimistes (notes de 9 à 10) diminuant jour après jour (8% seulement, contre 10% dimanche et 12% la veille). 

Les personnes interrogées doutent de la façon dont la crise est gérée. Seuls 41% des Français sont confiants dans la manière dont le gouvernement gère la crise (-2 points depuis dimanche et -14 points depuis le premier sondage la semaine dernière). 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.