Coronavirus : les élèves infirmiers et aides-soignants qui aident dans les hôpitaux vont être rémunérés

Coronavirus : les élèves infirmiers et aides-soignants qui aident dans les hôpitaux vont être rémunérés
Des infirmiers à Paris, le 13 mars 2020.

, publié le jeudi 26 mars 2020 à 14h09

Dans la région Grand-Est, frappée de plein fouet par l'épidémie, 6.600 élèves infirmiers et 1.600 élèves aides-soignants sont déjà mobilisés.

Onze millions d'euros débloqués. Les élèves infirmiers et élèves aides-soignants qui viennent assister le personnel soignant vont recevoir une aide financière en Île-de-France et dans le Grand Est, les deux régions les plus touchées en France, selon le ministère du Travail. 


À l'heure actuelle, "les indemnités de stage versées aux élèves infirmiers sont comprises entre 112 et 200 euros par mois. Les élèves aides-soignants ne perçoivent aucune indemnité" dans la région Grand Est, explique le ministère. 

"Cette enveloppe budgétaire va permettre de revaloriser très fortement les indemnités: 1.400 euros par mois pour les élèves-infirmiers et 1.000 euros par mois pour les élèves aides-soignants", ajoute-t-il. Dans cette région, où le virus sévit fortement et sature les hôpitaux,"6.600 élèves-infirmiers et 1.600 élèves aides-soignants en formation sont d'ores et déjà mobilisés".  


11 millions d'euros sont débloqués afin de rémunérer ces étudiants. La semaine dernière, le ministère avait déjà annoncé le déblocage de 18 millions d'euros pour les élèves infirmiers en Ile-de-France, région où 9.500 élèves infirmiers devaient être appelés en renfort. 

Ces crédits sont puisés dans les fonds du plan d'investissement dans les compétences (PIC), destiné à la formation d'un million de demandeurs d'emploi peu qualifiés et d'un million de jeunes décrocheurs. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.