Coronavirus : les dernières annonces d'Olivier Véran

Coronavirus : les dernières annonces d'Olivier Véran ©Panoramic

, publié le jeudi 17 septembre 2020 à 17h00

Le ministre de la Santé a pris la parole ce jeudi 17 septembre pour énoncer les dernières mesures du gouvernement face à l'épidémie de coronavirus, alors que la France craint une deuxième vague.

=11ptC'était une allocution très attendue. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a pris la parole ce jeudi 17 septembre.

Il a tenu un point sur l'épidémie de Covid-19, voué à devenir hebdomadaire, dans un contexte de reprise de la circulation du virus. Olivier Véran a ainsi averti que les autorités constataient "depuis plusieurs semaines une accélération de la circulation du virus" au point qu'aujourd'hui, "l'épidémie est à nouveau très active dans notre pays".

=11pt"Tous les indicateurs montrent une progression de l'épidémie", a-t-il ajouté avant de pointer des "différences significatives" entre les régions quant à la circulation du virus. Ainsi, à Lyon (Rhône) et Nice (Alpes-Maritimes), où l'on observe un "taux d'incidence très élevé" avec un "impact fort chez les plus de 65 ans", des mesures spécifiques devront être proposées "d'ici samedi".

=11ptDu côté de Marseille (Bouches-du-Rhône) et en Guadeloupe, "si la situation sanitaire ne s'améliore pas", des mesures "encore plus fortes" devront être prises dès la semaine prochaine, y compris la "fermeture possible des bars" et "l'interdiction de rassemblement public".

=11ptEnfin, à Lille (Nord), Toulouse (Haute-Garonne), Rennes (Ille-et-Vilaine), Dijon (Côte-d'Or) et Paris, où le "taux d'incidence est élevé", y compris chez les plus de 65 ans, mais le seuil critique n'est "pas encore atteint", l'exécutif sera "extrêmement attentif" à l'évolution de la situation, fait valoir le ministre.


=11ptDe nouveaux tests

=11ptÀ l'école, les règles devraient être assouplies, les autorités observant "peu de propagations d'enfant à enfant". C'est le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, qui sera chargé de détailler dans quelle mesure se fera cet assouplissement.

=11ptDu côté des tests, une vingtaine de lieux de dépistage vont être mis en place pour tenter de mettre fin à l'embouteillage qui règne dans les laboratoires. Le ministre de la Santé a également appelé les Français à "ne pas trop" se faire tester.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.