Coronavirus : un syndicat de médecins recommande de recourir à la téléconsultation

Coronavirus : un syndicat de médecins recommande de recourir à la téléconsultation
Consultation de cardiologie en télémédecine le 25 novembre 2015 à Lubersac, en Corrèze

, publié le vendredi 28 février 2020 à 18h27

Pour faire face à la possible épidémie de coronavirus sans exposer le personnel médecin, le syndicat de médecins libéraux spécialistes Avenir Spé propose un recours "massif" aux téléconsultations.

Et si la téléconsultation était la parade au coronavirus ? C'est en tout cas la piste explorée par le syndicat de médecins libéraux spécialistes Avenir Spé. Un "déploiement massif des outils de téléconsultation" pourrait "éviter l'engorgement des urgences et des appels au Samu" et "limiter la propagation" du coronavirus.


Cette organisation indique dans un communiqué avoir contacté "les principales plateformes françaises (qui) ont répondu être en capacité de déployer des outils de téléconsultation dans un délai de 24 heures". "En cas d'épidémie, le 15 va être très vite débordé, comme le numéro vert" mis en place par le gouvernement, a déclaré à l'AFP le président d'Avenir Spé, Patrick Gasser.

Ce gastro-entérologue estime que la consultation à distance via internet pourrait être utile afin "d'identifier les patients à risque" sans exposer les professionnels de santé à une potentielle contamination. Le syndicat souligne qu'en complément de l'hôpital, "la médecine de ville est un élément clef de la réponse à l'épidémie", en particulier pour les malades chroniques exposés à de possibles "décompensations".

Il réclame donc la création d'un "comité national opérationnel étendu aux médecins libéraux et donc aussi aux spécialistes" pour mieux coordonner le système de santé dans son ensemble face au coronavirus.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.