Coronavirus : le pic attendu en Île-de-France vers le 6 avril

Coronavirus : le pic attendu en Île-de-France vers le 6 avril
Des médecins accueillent un patient infecté par le Covid-19 à Créteil.

, publié le vendredi 03 avril 2020 à 17h02

Selon un document de l'APHP consulté par Le Parisien, l'Île-de-France, région la plus touchée par l'épidémie de Covid-19, devrait connaître son pic aux alentours du 6 avril.

La courbe de l'épidémie de Covid-19 en Île-de-France, région la plus touchée, commence à se dessiner. Et il se pourrait que le pic soit traversé vers le 6 avril, selon un document de l'Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP), consulté par Le Parisien.



Seulement, atteindre le pic ne veut pas dire que les 39 hôpitaux vont pouvoir souffler immédiatement, eux qui accueillent plus de 9.600 personnes, dont 2.200 en réanimation en raison de la gravité de leur état. 

Le document, qui date du 31 mars 2020, évoque deux cas de figure, l'un plus optimiste et l'autre pessimiste.

Le nombre de personnes hospitalisées chaque jour pourrait rester stable pendant cinq jours, dans le meilleur des cas, ou dix jours. Il faudrait donc attendre jusqu'au 16 avril pour voir une baisse du nombre de cas. Soit un jour après la fin du confinement actuel, qui peut à tout moment être prolongé par le Premier ministre Édouard Philippe. 

Si l'attente du pic suscite les espoirs de certains médecins interrogés par Le Parisien, soulagés d'y voir plus clair, d'autres, arguant l'exemple italien, ne sont pas convaincus par le modèle élaboré par l'APHP, comme Eric Caumes responsable du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpêtrière, à Paris. "Ce n'est pas un vrai pic. J'ai bien peur que ce soit un long plateau, c'est ce qui se produit en Italie et nos chiffres suivent la même courbe à dix jours d'intervalle."

La décrue du nombre de cas est attendue avec impatience, en raison de la saturation des services de réanimation, qui ont porté leur capacité à 2.700 lits en réanimation, contre 1.200 début mars. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.