Coronavirus : le gouvernement s'apprête-t-il à annoncer des couvre-feux localisés ?

Coronavirus : le gouvernement s'apprête-t-il à annoncer des couvre-feux localisés ?
Emmanuel Macron à Breil-sur-Roya, le 7 octobre 2020.

, publié le mardi 13 octobre 2020 à 11h16

Face à la progression du virus, l'exécutif pourrait prendre cette mesure, déjà utilisée dans plusieurs villes d'Allemagne. À Berlin, Francfort ou Cologne, seuls les pharmacies et les stations-services peuvent rester ouvertes entre 22h et 6h.

Alors que les indicateurs continuent de se dégrader chaque jour un peu plus, le gouvernement cherche les solutions pour atténuer la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus, désormais bien installée.

Et la possibilité d'instaurer un couvre-feu, notamment à Paris et dans la petite couronne est désormais envisagée par les autorités. La question doit être débattue lors d'un Conseil de défense sanitaire, assurent plusieurs médias mardi 13 octobre.

"Le reconfinement général doit être par tous moyens évité", avait expliqué lundi le Premier ministre Jean Castex, sur franceinfo. Mais "rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans nos hôpitaux", avait-il également répondu, interrogé sur des reconfinements locaux. Si les autorités ne peuvent pas réglementer sur les réunions dans le cadre privé, il est possible qu'une limitation des rassemblements en public soit mise en place.


Surtout, des couvre-feux localisés pourraient être décrétés pour limiter les interactions sociales dans les zones les plus touchées du pays. À ce titre, Paris et la petite couronne pourraient être très rapidement concernées.

L'Allemagne a commencé à utiliser massivement cette arme dans sa lutte contre l'épidémie. À Berlin, les établissements doivent fermer leurs portes 23h et 6h, une tranche horaire qui voit habituellement déambuler chaque week-end des dizaines de milliers de personnes dans la capitale où de nombreux bars restent ouverts toute la nuit. Ce couvre-feu, qui concerne tous les magasins sauf les pharmacies et stations-service, sera en place au moins jusqu'au 31 octobre. La vente d'alcool dans les stations-service sera également prohibée. Francfort et Cologne ont pris des mesures similaires.

Emmanuel Macron pourrait annoncer cette nouvelle mesure mercredi soir, au cours d'une interview accordée à TF1 et France 2 à partir de 19h55.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.