Coronavirus : le gouvernement ne se prononce pas sur le prolongement du confinement

Coronavirus : le gouvernement ne se prononce pas sur le prolongement du confinement
Le ministre de la Santé Olivier Véran le 21 mars à l'Assemblée nationale.

, publié le mardi 24 mars 2020 à 19h20

Le conseil scientifique a estimé "indispensable" la poursuite du confinement, pour une durée totale d'"au moins six semaines". 

Mardi 24 mars, le conseil scientifique de l'exécutif sur le Covid-19 a estimé "indispensable de prolonger le confinement", pour une durée qui atteindra "vraisemblablement au moins six semaines à compter de sa mise en place", le 17 mars. Le ministre de la Santé Olivier Véran a refusé de se prononcer sur l'avis du conseil.

"Tant que (le confinement) devra durer, il durera", a-t-il estimé lors d'une conférence de presse.


Le ministre a expliqué ne pas pouvoir donner la durée exacte du confinement car "la réponse, nous ne l'avons pas". "Le conseil scientifique s'est exprimé en donnant une estimation, je parle bien d'une estimation, parce que si vous posez la question à tous les membres du conseil scientifique, personne n'est capable de vous dire avec précision", a expliqué le ministre. "On ne saura quand il faut lever le confinement que quand la courbe épidémique le permettra", a-t-il poursuivi. "Le confinement a une vocation : protéger les Français (...) Si nous avons la possibilité de lever le confinement plus tôt, nous le ferons", a-t-il ajouté. 

Dans leur avis rendu public mardi, le conseil estime que "le confinement est actuellement la seule stratégie réellement opérationnelle, l'alternative d'une politique de dépistage à grande échelle et d'isolement des personnes détectées n'étant pas pour l'instant réalisable à l'échelle nationale. Le confinement doit être strictement mis en oeuvre et bénéficier d'une large adhésion de la population, comme ceci semble être le cas".

Concernant sa durée ils soulignent également que "trois semaines (...) sont nécessaires pour obtenir une première estimation de son impact". Une décision de sortie "pourra être prise sur la base d'indicateurs épidémiologiques indiquant notamment que la saturation des services hospitaliers, et des services de réanimation en particulier, est jugulée". "Le gouvernement devra en outre s'assurer que les éléments d'une stratégie post-confinement sont opérationnels", indique le conseil qui explique qu'il émettra prochainement "un avis sur la stratégie de sortie du confinement".

Le conseil dit également "considérer nécessaire un renforcement du confinement", sans se prononcer sur les modalités exactes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.