Coronavirus : le cap du million de cas franchi en France

Coronavirus : le cap du million de cas franchi en France
La France vient de franchir le cap du million de personnes infectées par le virus

, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 20h48

La France a dépassé la barre du million de cas de Covid-19 ce vendredi 23 octobre, selon les chiffres communiqués par Santé publique France.

Au total 42.032 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés vendredi, 410 de plus que la veille, un nouveau record depuis la généralisation des tests à grande échelle, pour atteindre au total 1.041.075, selon les chiffres publiés par l'agence Santé publique France.




298 décès en 24 heures

Le bilan des morts s'est également alourdi, avec 298 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, pour un bilan global d'au moins 34.508 morts depuis le début de l'épidémie. 

Le taux de positivité des tests ne cesse de grimper, à 15,1% contre 14,3% la veille, et seulement 4,5% début septembre.

2.091 nouveaux malades ont été hospitalisés (pour un total de 15.008), et 299 nouveaux cas graves (+37) admis en réanimation, portant à 2.441 le nombres de malades gravement atteints en réa, 122 de plus en 24 heures. Ce vendredi, pour la première fois cet automne, des transferts de patients ont été organisés pour désengorger certains hôpitaux, notamment à Roubaix.

Sur les sept derniers jours, ce sont 1.714 malades du Covid-19 qui ont été admis en réanimation, indique l'agence sanitaire.




54 départements sous couvre-feu

Face à la gravité de la situation, le gouvernement a annoncé jeudi l'extension du couvre-feu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie française, portant le total de départements sous couvre-feu à 54. Le Conseil d'Etat a validé la mesure, contestée par une association.

Selon Emmanuel Macron en déplacement ce vendredi à l'hôpital de Pontoise en région parisienne, le virus continuera à circuler jusqu'à l'été prochain. D'ici quelques semaines, le chef de l'Etat pourrait prendre de nouvelles décisions impliquant un durcissement des mesures déjà en vigueur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.