Coronavirus : la trêve hivernale des expulsions prolongée jusqu'en juillet

Coronavirus : la trêve hivernale des expulsions prolongée jusqu'en juillet
Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement.

publié le jeudi 07 mai 2020 à 08h33

En raison de la crise sanitaire la trêve hivernale des expulsions locatives va être prolongée jusqu'à juillet, a annoncé jeudi Julien Denormandie, le ministre de la Ville et du Logement.

Encore un peu de répit pour les locataires les plus précaires. La trêve hivernale des expulsions locatives, qui aurait dû s'achever le 31 mars, va être prolongée jusqu'en juillet, a annoncé jeudi le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. En raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, la trêve avait déjà été étendue jusqu'au 31 mai pour aider les ménages dont les revenus ont été amputés à cause du confinement. 


La date précise de prolongation de la trêve sera communiquée dans la journée après consultation des parlementaires, a ajouté Julien Denormandie, interrogé par Franceinfo. 


Denormandie veut "éviter des drames humains"

Mi-mars, Emmanuel Macron avait annoncé, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, un premier report inédit de deux mois de la fin de la trêve hivernale. "Dès le début de l'épidémie, on a tout de suite décalé cette trêve hivernale et comme cette épidémie continue, on décale à nouveau cette trêve hivernale (...).  Il est important de ne pas ajouter à cette période sanitaire  des drames familiaux, des drames humains", a expliqué Julien Denormandie jeudi. Interrogé sur une possible prolongation de la trêve jusqu'au début de l'hiver, le ministre n'a pas tranché mais a répondu vouloir, sur le principe, que les expulsions soient interdites tant que la crise continue. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.