Coronavirus : l'état d'urgence prolongé au 24 juillet, isolement obligatoire pour les arrivées de l'étranger

Coronavirus : l'état d'urgence prolongé au 24 juillet, isolement obligatoire pour les arrivées de l'étranger
Olivier Véran, à l'Assemblée nationale (illustration)

, publié le samedi 02 mai 2020 à 14h47

Le projet de loi a été adopté à l'unanimité en Conseil des ministres. Il prévoit la mise en place de mesures d'isolement obligatoire dans certains cas précis, ainsi que l'élargissement des personnels habilités à faire respecter les règles du déconfinement.

A l'issue d'un Conseil des ministres tenu à l'Elysée ce samedi 2 mai, Olivier Véran a annoncé la prolongation de l'état d'urgence sanitaire "pour deux mois" supplémentaires, jusqu'au 24 juillet. "L'ensemble des dispositifs" mis en place dans le cadre de cet état d'urgence "restent nécessaires", résume le ministre de la Santé.

"Nous allons devoir vivre avec le vivre" et nous "battre contre lui". Le projet de loi prévoit des mesures d'isolement et quarantaine, mais qui ne seront obligatoires que "lors de l'arrivée sur le territoire national", a t-il indiqué. Ces mesures ne pourront "jamais dépasser 30 jours", ajoute le ministre, qui indique que le projet de loi affine ses règles en les adaptant au déconfinement

"Notre civisme collectif, c'est notre survie collective", estime quant à lui Christophe Castaner, qui a indiqué que le projet de loi "élargit la liste des personnes habilitées" pour faire respecter les règles dans le cadre de l'état d'urgence (police, gendarmes, police municipale). Désormais, les adjoints de sécurité, gendarmes adjoints, réservistes de la police et de la gendarmerie, agents de sécurité assermentés dans les transports et agents de la DGCCRF pourront constater et sanctionner les manquements au déconfinement "progressif" souhaité par l'exécutif

Vos réactions doivent respecter nos CGU.