Coronavirus : l'État au chevet de Renault et Air France

Coronavirus : l'État au chevet de Renault et Air France
Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

, publié le vendredi 24 avril 2020 à 21h00

Bruno Le Maire a indiqué que l'État allait prêter 7 milliards d'euros à Air France. Renault devrait bientôt bénéficier d'un prêt de 5 milliards.

La France vient en aide à deux de ses fleurons. La compagnie aérienne Air France va recevoir des prêts totalisant 7 milliards d'euros a annoncé vendredi 24 avril le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.


Ces prêts se décomposeront en 4 milliards de prêts bancaires garantis par l'Etat et 3 milliards de prêt direct de l'Etat, a précisé le ministre lors d'un interview sur TF1. "Il faut sauver notre compagnie nationale", a-t-il ajouté qualifiant ce plan d'"historique". Il a également précisé que le scénario d'une nationalisation n'est pas à l'ordre du jour.

Autre dossier, la survie de Renault. Le ministre a expliqué qu'un prêt bancaire garanti par l'Etat d'environ 5 milliards d'euros pour aider le groupe automobile Renault à traverser la crise du coronavirus était à l'étude.

"Nous travaillons sur un prêt de 5 milliards d'euros pour Renault, qui serait cette fois un prêt garanti par l'Etat", a déclaré le ministre sur TF1.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.