Coronavirus : l'ambiance au beau fixe chez les Français, malgré le confinement

Coronavirus : l'ambiance au beau fixe chez les Français, malgré le confinement
(photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le jeudi 26 mars 2020 à 18h00

SONDAGE. 74% des personnes interrogées se disent confiantes en ce qui concerne l'ambiance entre les membres de leur foyer, selon la dernière vague du baromètre BVA pour Orange et Europe 1 publiée jeudi 26 mars. 

Dans le quotidien, l'ambiance au sein des membres du foyer se maintient au beau fixe (74%) et, à l'approche de la fin de mois, les Français se montrent de plus en plus optimistes quant à la situation financière de leur foyer (53%, en progression pour la 2e vague consécutive).




Alors que le gouvernement ne s'est pas encore prononcé sur la prolongation des mesures de confinement, le moral des Français continue de s'améliorer : 49% donnent une note de 7 sur 10 ou plus pour refléter leur moral (+2 points par rapport à la vague précédente). Et la note moyenne est de 6,2/10, meilleure note depuis la mise en place de notre suivi quotidien.




Cet état d'esprit se confirme avec l'érosion (-1 point) du sentiment que le pire est devant nous, à 76% soit 5 points de moins que le week-end dernier.




Dans le détail, la perception des Français repart à la hausse concernant la capacité de leur entreprise à faire face à la crise (56% / +3 points), sans doute en partie parce que les mesures d'aide aux entreprises - et notamment de chômage partiel - se précisent. 
La confiance reste relative à la façon dont la crise est gérée par le gouvernement (40% / +2 points) et la qualité des informations reçues sur le coronavirus de la part des pouvoirs publics se stabilise (43%).

Côté professionnel, les télétravailleurs semblent mieux trouver leurs marques. La facilité à travailler de chez soi atteint son point le plus haut à l'occasion de cette vague à 66%, même si les parents expriment toujours autant de difficultés à concilier télétravail et vie de famille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.