Coronavirus : gérer le quotidien pendant le confinement est de plus en plus compliqué, surtout pour les femmes

Coronavirus : gérer le quotidien pendant le confinement est de plus en plus compliqué, surtout pour les femmes
(photo d'illustration)

, publié le mercredi 25 mars 2020 à 18h00

SONDAGE EXCLUSIF. 43% des personnes interrogées jugent qu'il est difficile de s'occuper de ses enfants et de télétravailler.

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à avoir du mal à jongler (46% contre 40%), selon la dernière vague du baromètre BVA pour Orange et Europe 1, publiée mercredi 24 mars. 

Le moral des Français reste en demi-teinte mais s'améliore légèrement (51% donnent une note inférieure ou égale à 6/10 pour le qualifier, contre 54% mardi). Et surtout, le sentiment que le pire est devant nous semble commencer à s'éroder : 77% en sont toujours convaincus, mais ils étaient 81% à le penser il y a quelques jours. 
 

Après une semaine marquée par l'inquiétude et les doutes croissants des Français sur les informations reçues, la situation se stabilise : leur perception de la situation cesse de se détériorer, notamment en ce qui concerne la qualité des informations reçues par les pouvoirs publics  (44%; +1 point) ou les médias (44%; +2) et la gestion de la crise par le gouvernement (38%; +1).



 



En revanche, une fois le week-end passé et après plus d'une semaine dans cette situation, les difficultés du quotidien reprennent le dessus pour les parents en télétravail. C'est le seul indicateur qui se détériore aussi nettement : 43% éprouvent des difficultés à gérer la situation (+7 points depuis mardi), un niveau plus élevé que celui observé lors de la première semaine de confinement. Les femmes sont un peu plus nombreuse que les hommes (46% contre 40%) à faire part de leurs difficultés dans ce domaine, signe d'un certain déséquilibre dans la répartition des tâches au sein du foyer ?



 
Enfin, malgré les outils numériques, le maintien de la vie sociale apparaît de plus en plus difficile pour les Français (76%; +1), notamment pour les personnes âgées (84% des 65 ans et plus).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.