Coronavirus : des voix s'élèvent contre l'efficacité des visières

Coronavirus : des voix s'élèvent contre l'efficacité des visières
Un soignant portant un masque de protection et une visière à Nantes, le 8 mai 2020.

publié le lundi 20 juillet 2020 à 12h30

Les autorités suisses ont estimé que les visières ne protégeaient pas efficacement du Covid-19, si elles n'étaient pas utilisées en complément d'un masque. Un avis qui rejoint celui d'experts français.


Moins encombrantes, sans buée, les visières semblaient être une alternative crédible au masque de protection, qu'il soit en tissu ou à usage unique.

Sauf qu'elles ne seraient en réalité pas assez efficaces pour protéger leurs porteurs du virus. Les autorités suisses, a relevé Le Parisien, estiment que le masque doit être porté avec une visière, si la distance entre les individus est inférieure à 1,5 m. 



Une inefficacité due à la volatilité du virus responsable du Covid-19. Les particules restent en suspension dans l'air si elles ne sont pas filtrées par le masque. La visière ne protège en réalité que des grosses gouttelettes émises lors de la toux d'une personne infectée. 

Cet avis des autorités suisses rejoint la prise de position de l'Institut national de recherche et de sécurité. Dans un FAQ, l'institut avait clairement nuancé l'intérêt des visières. "Les visières ou écrans faciaux ne sont pas des équipements de protection respiratoire mais des équipements de protection des yeux et du visage. (...)  ne peuvent être utilisés qu'en complément des mesures collectives, organisationnelles et d'hygiène mises en œuvre permettant d'assurer la santé et la sécurité des salariés".

La visière ne peut donc pas remplacer le masque. Surtout que depuis lundi 20 juillet, le port du masque a été rendu obligatoire en France dans les lieux publics clos. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.