Coronavirus : des amendes plus sévères pour les sorties non autorisées

Coronavirus : des amendes plus sévères pour les sorties non autorisées©Panoramic

, publié le mercredi 18 mars 2020 à 09h00

Alors que le confinement de la population française est entré en vigueur le 17 mars, le décret prévoyant des amendes allant de 135 à 375 euros pour une sortie non autorisée a été publié au Journal officiel, explique Le Figaro.

C'en est fini de la tolérance des autorités qui a marqué les premières heures du confinement des Français face à la pandémie de coronavirus. Si lors de la journée de mardi, les forces de l'ordre ont avant tout fait preuve de pédagogie, les contrevenants aux règles très strictes de sortie seront désormais immédiatement sanctionnés. Le décret, publié ce mercredi matin au Journal officiel, prévoit ainsi une amende de 135 euros pouvant être majorée jusqu'à 375 euros, raconte Le Figaro.




Attestation sur l'honneur

Pour pouvoir sortir de chez soi depuis mardi midi, il faut être muni d'une attestation de déplacement dérogatoire remplie sur l'honneur, datée et signée et justifiant d'un des motifs prévus par les autorités : déplacement vers le lieu de travail lorsque le télétravail est impossible, achats de première nécessité, déplacements pour motifs de santé, motifs familiaux et "déplacements brefs liés à l'activité physique individuelle des personnes".

Comme le précise le décret, relayé par Le Figaro, toute personne se déplaçant sans attestation idoine ou pour un motif ne rentrant pas dans le cadre de ceux prévus par la loi sera passible de l'amende. Au 17 mars, le bilan de l'épidémie de coronavirus en France était de 175 morts et plus de 7 700 personnes contaminées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.