Coronavirus : à Paris, on a dépassé deux seuils qui ont fait basculer Marseille en écarlate

Coronavirus : à Paris, on a dépassé deux seuils qui ont fait basculer Marseille en écarlate©Panoramic

, publié le mardi 29 septembre 2020 à 10h00

L'Île-de-France va-t-elle passer en zone d'alerte maximale ? La question se pose alors que deux des indicateurs liés à l'épidémie de coronavirus sont réunis pour que les autorités sanitaires puissent l'envisager.

Le risque est important pour la région parisienne. En effet, détaille BFMTV, deux indicateurs liés à l'épidémie de coronavirus sont réunis pour faire basculer l'Île-de-France en zone d'alerte maximale.

La région va-t-elle connaître le même sort que la métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe ? La question se pose alors que le taux d'incidence y a dépassé les 250 cas pour 100 000 habitants et où plus de 30% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid-19.



Pour le moment, la capitale de l'Hexagone et sa région sont en zone d'alerte renforcée. Or, le taux d'incidence y est de 156,8 cas pour 100 000 habitants, grimpant même jusqu'à 254 pour la seule ville de Paris, soit bien au-dessus du seuil d'alerte. Par ailleurs, selon les chiffres de l'Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France, 2 032 patients Covid-19 sont recensés dans les hôpitaux franciliens. Parmi eux, 344 personnes sont en réanimation, soit 30% des patients admis dans ces services hospitaliers.

Pas de décision

Des seuils qui ont déjà précipité Marseille et son agglomération, ainsi que la Guadeloupe en alerte maximale. Toutefois, rappelle franceinfo, pour basculer en écarlate, il faut qu'une troisième condition soit remplie : le taux d'incidence chez les personnes âgées doit dépasser les 100 cas pour 100 000 personnes. En Île-de-France ce chiffre est de 95, soit juste en-dessous du seuil d'alerte.

De son côté, le ministère de la Santé a assuré, lundi 28 septembre, que rien n'était acté et qu'il ne prendrait sa décision qu'en se fondant sur les données consolidées collectées sur une semaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.