Coronavirus : 65 décès en 24 heures, 40% des lits de réanimation franciliens consacrés au Covid-19

Coronavirus : 65 décès en 24 heures, 40% des lits de réanimation franciliens consacrés au Covid-19
Des personnels soignants. (illustration)

, publié le mardi 06 octobre 2020 à 22h23

Le nombre de patients dans les hôpitaux et dans les services de réanimation continue sa progression. Le nombre de décès reste plutôt stable.

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation a très légèrement progressé (+8) à 1.417 patients, selon les chiffres officiels publiés mardi 6 octobre.

Par ailleurs 65 personnes sont décédées du coronavirus en 24 heures.

Au cours des dernières 24 heures, 168 nouveaux patients atteints de la forme la plus grave de la maladie ont dû être admis dans un service de réanimation, selon le bilan quotidien de l'agence sanitaire Santé publique France. La capacité nationale actuelle de lits de réanimation est d'environ 5.000. Au total, 7.377 malades sont actuellement hospitalisés pour le Covid-19, dont 829 qui ont été admis dans les dernières 24 heures. Les indicateurs hospitaliers sont importants pour suivre l'évolution de l'épidémie, puisque le principal enjeu est d'éviter que les hôpitaux, particulièrement les services de réanimation, soient débordés par un afflux massif de patients. Au pic de l'épidémie, début avril, plus de 7.000 malades étaient hospitalisés en réa, avec parfois 400 admissions par jour.


En outre, 65 personnes sont mortes du Covid ces dernières 24 heures, portant le total de décès depuis le début de l'épidémie à 32.364.

L'Agence régionale de santé d'Île-de-France a par ailleurs indiqué mardi que le taux d'occupation des lits en service de réanimation par des patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux de la région continuait de progresser, à 40,1% contre 37% lundi. Cela représente 449 personnes admises en services de réanimation, sur 2.393 patients Covid-19 hospitalisés dans la région la plus peuplée de France (12 millions d'habitants).

Un taux d'occupation des lits de réanimation supérieur à 30% à l'échelle de la région fait partie des trois critères établis par les autorités sanitaires pour placer un département en zone d'alerte maximale. Le deuxième est un taux d'incidence (nouveaux cas) supérieur à 250 pour 100.000 habitants, et le troisième, un taux d'incidence chez les plus de 65 ans au-dessus de 100.

Face à la progression de l'épidémie en région parisienne, de nouvelles mesures de restriction sont entrées en vigueur mardi à Paris et dans les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne), dont la fermeture des bars. Les restaurants peuvent rester ouverts mais doivent respecter un protocole sanitaire renforcé. Il s'applique dans toutes les zones d'alerte maximale, y compris à Aix-Marseille où les restaurants avaient dû baisser le rideau il y a une semaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.