Consommation : le prix d'un emblème de la gastronomie française risque d'augmenter

Consommation : le prix d'un emblème de la gastronomie française risque d'augmenter©Panoramic (photo d'illustration)
A lire aussi

publié le vendredi 22 octobre 2021 à 18h53

Alors que la question du pouvoir d'achat est un des sujets de préoccupation majeurs des Français, BFMTV révèle, vendredi 22 octobre, que le prix de la baguette de pain devrait grimper. En cause, entre autres, la hausse des coûts de l'énergie.

Décidément, tout augmente.

S'il y a un cliché qui accompagne les Français aux quatre coins du monde, c'est bel et bien celui de la baguette de pain. Un véritable mythe dans la culture française qui ne va pas échapper à la hausse des prix touchant une multitude de secteurs dans l'après-crise sanitaire. BFMTV rapporte, vendredi 22 octobre, que les boulangers sont désormais aussi durement touchés par la hausse des prix de l'énergie, des cours du blé, mais également des matières premières. Dans le détail, le média estime que la baguette, qui coûte en moyenne 89 centimes à ce jour, pourrait augmenter de cinq à dix centimes dans les semaines à venir, pour atteindre l'euro symbolique d'ici la fin de l'année.



Des fours qui tournent toute la journée

Le prix de la baguette n'étant pas régulé ou encadré par l'Etat, certains boulangers ont déjà décidé de l'augmenter, comme le précise France Bleu. Dans la Sarthe, autour de 280 boulangers ont décidé d'une augmentation d'à peu près cinq centimes. "Nous n'avons pas d'autre moyen", se justifient-ils. Car le cours du blé a bondi de 30%, ce qui a fait exploser le coût de la farine. Un ingrédient crucial pour faire du pain. Aussi, à l'instar de nombreux Français, les boulangers sont concernés par les tarifs en hausse de l'énergie, gaz et électricité en tête. En effet, les fours et autres machines sont allumés une grande partie de la journée. En conséquence, la facture des professionnels du pain est en nette hausse. À cela, poursuit BFMTV, il faut aussi ajouter des ruptures de stock pour les emballages, notamment papier.

"C'est du jamais-vu [...]. Les artisans viennent de découvrir leurs factures d'énergie du mois de septembre. La hausse est importante", explique Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie pâtisserie française (CNBPF). Tous ces éléments devraient contraindre les boulangers à répercuter ces augmentations sur les clients, alors que la baguette a "augmenté de seulement 23 centimes en 20 ans", bien moins "que le coût de la vie". Les marges de ces artisans sont désormais restreintes, d'autant que le Covid-19 a fait baisser les ventes depuis 2019, notamment dans les zones touristiques, généralement très fréquentées.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.