Conflans-Sainte-Honorine : les Yvelines veulent rebaptiser le collège du nom de Samuel Paty

Conflans-Sainte-Honorine : les Yvelines veulent rebaptiser le collège du nom de Samuel Paty©Panoramic

, publié le dimanche 18 octobre 2020 à 19h00

Le département des Yvelines propose de renommer le collège du Bois-d'Aulne du nom de Samuel Paty, le professeur d'histoire-géographie mort décapité à Conflans-Sainte-Honorine vendredi 16 octobre.

Alors que les hommages se multiplient dans toute la France, le département des Yvelines a fait savoir sur Twitter qu'il souhaitait "honorer la mémoire de l'enseignant décapité vendredi 16 octobre devant l'établissement par un terroriste islamiste" en proposant "de renommer le collège du Bois d'Aulne du nom de Samuel Paty". D'après France bleu Paris, la proposition sera soumise au vote, après les vacances de la Toussaint, lors du prochain conseil d'administration de l'établissement.



Deux autres étapes suivront. Le changement de nom devra également être voté par le conseil municipal de Conflans-Sainte-Honorine, puis par les élus départementaux. La proposition a été faite en début de matinée dimanche 18 octobre. Et, sur le site internet de la collectivité, son président (LR), Pierre Bédier, a tenu à souligner : "La liberté d'expression est l'un des socles de notre République. Il est de notre devoir de continuer à la défendre coûte que coûte et de ne jamais céder face à la barbarie".

Entrée au Panthéon ?

Samuel Paty, 47 ans, a en effet perdu la vie pour avoir montré des caricatures de Mahomet à des élèves de 4e, dans le cadre d'un cours sur la liberté d'expression en lien avec le procès Charlie Hebdo et les attentats de janvier 2015. Il a été décapité en pleine rue à proximité de son établissement, alors qu'il rentrait chez lui à pied.



Pour Damien Abad, l'enseignant n'est pas une simple victime du terrorisme mais un "martyr de la République". Alors, le chef de file des députés LR a suggéré dès samedi 17 octobre l'entrée au Panthéon du professeur, explique Le Parisien. Pour le député de l'Ain, le Panthéon "est le temple républicain, le lieu de mémoire collectif par excellence. Or, les terroristes ont voulu décapiter la République. Il faut montrer qu'elle se tient debout. Cela dépasse la personne même de Samuel Paty". Et d'ajouter que "l'école est le bras armé de la République"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.