Confinement : près de 1.200 signalements de parents isolés pour refus d'accès aux supermarchés avec leur enfant

Confinement : près de 1.200 signalements de parents isolés pour refus d'accès aux supermarchés avec leur enfant
Le défenseur des droits avait rappelé, début avril que ces pratiques sont illégales

, publié le jeudi 14 mai 2020 à 18h00

Parce qu'ils étaient accompagnés de leur enfant, près de 1.200 parents isolés se sont vu refuser l'accès à des magasins d'alimentation durant la période du confinement. Une pratique illégale qui a donné lieu à un"rappel des règles", indique le secrétariat d'Etat à l'Egalité entre les hommes et les femmes. 


Pendant le confinement mis en place en France pour lutter contre le coronavirus, près de 1.200 familles monoparentales ont signalé avoir été refusé à l'entrée d'un magasin d'alimentation parce qu'ils étaient accompagnés d'un enfant. C'est ce que rapporte, jeudi 14 mai, le secrétariat d'Etat chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes dans une étude.

Début avril, une adresse mail avait été mise en place pour signaler ces situations, après des témoignages de mères isolées notamment. Précisément,1189 messages de signalement ont été reçus depuis la mise en place de ce dispositif, apprend-on ce jeudi par le secrétariat d'Etat de Marlène Schiappa. 

"Rappel des règles"

Dans son étude, le secrétariat d'Etat indique que ces signalements "ont donné lieu à un rappel des règles auprès des magasins et des groupements concernés".

Le 8 avril, le Défenseur des droits avait rappelé que "le refus d'accès des enfants aux magasins d'alimentation ne fait pas partie des mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19", et qu'en conséquence les magasins d'alimentation ne peuvent "pas légalement interdire l'accès aux personnes accompagnées d'un ou de plusieurs enfants, ni demander à ces personnes de lasser leurs enfants à l'entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d'un vigile". 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.