Confinement : pour Castaner, "l'objectif" est de pouvoir rouvrir les commerces le 11 mai

Confinement : pour Castaner, "l'objectif" est de pouvoir rouvrir les commerces le 11 mai©Panoramic

, publié le mardi 14 avril 2020 à 09h40

Le 11 mai prochain, les commerces non-alimentaires tels que les coiffeurs ou les fleuristes devraient pouvoir rouvrir, a indiqué le ministre de l'Intérieur, invité de la matinale de France Inter ce mardi 14 avril.

Ce mardi 14 avril au micro de France Inter, Christophe Castaner a assuré le service après-vente de l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron diffusée la veille au soir.

Il a notamment précisé les conditions d'un déconfinement progressif, qui devrait être mis en place dès le 11 mai prochain, comme l'a indiqué le président de la République. Un déconfinement "sous conditions", a insisté le ministre de l'Intérieur. Il ne sera possible que si les Français ont appliqué avec "discipline" les règles du confinement.


Que se passera-t-il alors le 11 mai ? Outre la réouverture progressive des crèches et des écoles, Christophe Castaner a annoncé que l'objectif était "d'élargir la réouverture des commerces" hors magasins alimentaires. Il s'agit par exemple des coiffeurs ou des fleuristes. "L'objectif, c'est qu'ils soient ouverts", a assuré le ministre.

"Ne pas se précipiter" sur les réservations des vacances d'été

Christophe Castaner a également évoqué la problématique des vacances d'été et la fermeture des frontières hors UE. S'il se garde de donner des conseils à l'ensemble de la population, il préconiserait "à sa famille de ne pas se précipiter dans des réservations, surtout en ce qui concerne les pays étrangers".

Enfin, le ministre de l'Intérieur a également tenu à saluer le comportement des Français, qui selon lui n'ont pas cherché à braver le confinement en changeant de lieu de vie. Christophe Castaner a néanmoins indiqué que les contrôles de police seraient renforcés comme ils l'ont été ces derniers week-end pour les ponts du 1er et du 8 mai.

À la date du 13 avril au soir, plus de 11 800 000 contrôles ont été faits sur tout le territoire, et 704 000 infractions ont été relevées depuis le 17 mars, a annoncé le ministre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.