Confinement local, règle des 100 km... : les Alpes-Maritimes bientôt fixées sur leur sort

Confinement local, règle des 100 km... : les Alpes-Maritimes bientôt fixées sur leur sort
(illustration)

, publié le lundi 22 février 2021 à 08h04

Les élus locaux poussent pour un confinement local le week-end, ainsi que pour l'interdiction de l'entrée et de la sortie du département.

Bientôt la fin du suspense pour les Alpes-Maritimes. Le préfet va tenir un point presse lundi 22 février à midi sur les nouvelles mesures liées à l'épidémie de Covid-19, selon franceinfo.

Dimanche soir, la députée LR Marine Brenier avait annoncé que ces mesures seraient annoncées "en fin de matinée".

"C'est ce qui a été annoncé aux élus locaux", a expliqué sur franceinfo la députée de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes. Le département est actuellement le plus touché du pays, et la situation de la métropole niçoise est particulièrement préoccupante. Le taux d'incidence y est élevé, avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, plus de trois fois la moyenne nationale (190), tandis qu'environ 10% des tests de dépistage s'avèrent positifs (contre 6% pour l'ensemble de la France), dans un contexte de diffusion du variant britannique, plus contagieux.


Une réunion a eu lieu samedi avec le préfet et les élus locaux. Il en est ressorti "deux consensus", selon Marine Brenier. "À la fois celui de reconnaître que notre situation humanitaire était très lourde et extrêmement dramatique, (l'autre) portait sur la nécessité d'éviter à tout prix que des personnes rentrent dans le département ou que les Niçois et Maralpins puissent quittent le département", a-t-elle indiqué.

Si les annonces sont imminentes, une hypothèse tient déjà la corde, celle d'un confinement localisé le week-end, qui serait une première en métropole. "La décision est quasi arrêtée. On s'avance vers un confinement le week-end", a assuré le député LR Eric Ciotti dans Nice-Matin, disant souhaiter que "le haut pays, qui est moins touché par l'épidémie, soit préservé".

Lors de la réunion samedi soir avec le préfet, les élus ont proposé cinq pistes, selon Alexandra Valetta-Ardisson, députée LREM des Alpes-Maritimes, interrogée par France Inter : "port du masque généralisé", "renforcement des contrôles", durcissement de "la jauge pour les centres commerciaux", "confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur (...) le littoral" et "l'interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.