Confinement : les bouchers-charcutiers s'en sont bien sortis

Confinement : les bouchers-charcutiers s'en sont bien sortis
(Photo d'illustration)

, publié le dimanche 07 juin 2020 à 11h16

Selon la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT), plus de 50% des boutiques ont réalisé des chiffres d'affaires en hausse pendant le confinement.

Après deux mois de confinement strict, l'économie française est l'une des plus touchées par la crise du coronavirus, selon les données de l'OFCE. Le gouvernement a par ailleurs encore aggravé cette semaine sa prévision de récession pour la France cette année, avec une chute du produit intérieur brut (PIB) historique de 11%.

Au premier trimestre, le recul de l'activité a atteint 5,3%, mais l'Insee anticipe un plongeon de 20% environ au deuxième trimestre.




Pour autant, certains s'en sont mieux que sortis que d'autres. En effet, selon la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT), qui représente les 42.000 salariés du secteur, plus de la moitié des boutiques ont réalisé des chiffres d'affaires en hausse pendant le confinement, jusqu'à 40% de plus par rapport à la normale, rapporte dimanche 7 juin Franceinfo. 

"On a eu énormément de monde. Des livraisons en quantité cela fait plaisir, les gens ont vu qu'on était là pour eux, en prenant des risques au quotidien", se souvient au micro de la radio Patricia Jouet, bouchère de Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. "On va faire des projets, des investissement, comme acheter du petit matériel... Cela nous a aussi permis de payer nos échéances de prêts sans devoir les décaler. Et je vais pouvoir prendre un peu de vacances au mois d'août", se réjouit-elle.

Tous les bouchers n'ont néanmoins pas aussi bien vécu le confinement. En effet, un quart des enseignes, essentiellement celles qui se trouvent sur les marchés et dans les zones touristiques, ont subi des pertes. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.