Confinement : le nombre de téléconsultations multiplié par cent

Confinement : le nombre de téléconsultations multiplié par cent
Un médecin généraliste dans le Morbihan, le 4 mars 2020.

, publié le jeudi 16 avril 2020 à 19h00

Dans le même temps, les consultations ont baissé de 44% chez les médecins généralistes et de 71% chez les spécialistes depuis le début de la crise du coronavirus. 

Si la fréquentation des cabinets s'est effondrée depuis le début de l'épidémie, les téléconsultations, elles, sont en pleine essor. La plateforme de prise de rendez-vous en ligne Doctolib est passée "de 1.000 à 100.000 téléconsultations par jour".


"Les patients continuent de souffrir d'autres maladies et donc il ne faut en aucun cas qu'ils renoncent à se soigner", a souligné sur RTL Stanislas Niox-Chateau, le président et cofondateur de Doctolib. Selon lui, les "cabinets sont sûrs" et les patients doivent "retourner voir leurs médecins, soit en vidéoconsultation, soit dans les cabinets". 

"Les cabinets ont mis en place depuis un mois la vidéoconsultation puisqu'on est passé de 1.000 à 100.000 téléconsultations par jour", a-t-il ajouté. "On a fait de la France un des premiers pays du monde avec la téléconsultation grâce aux autorités sanitaires, aux médecins et au travail de nos équipes", poursuit-il. Selon Stanislas Niox-Chateau, "aujourd'hui 30.000 médecins soignent leurs patients à distance". 


Le patron de Doctolib estime que la pratique de la téléconsultation est en train de devenir un réflexe pour les patients et médecins français.  Cela "permet la continuité de soins" puisqu'"un médecin qui pratique la téléconsultation a 46% d'activité de plus qu'un médecin qui ne l'a pas".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.