Confinement : Jean-Luc Mélenchon hausse le ton et prend la défense... des jeux vidéo !

Confinement : Jean-Luc Mélenchon hausse le ton et prend la défense... des jeux vidéo !©Panoramic

, publié le dimanche 21 mars 2021 à 18h34

Alors que le troisième confinement décidé par l'exécutif pour endiguer l'épidémie de Covid-19 implique la fermeture des commerces dits "non-essentiels" dans les 16 départements concernés, Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, s'est insurgé contre l'absence des magasins et rayons de jeux vidéo de cette liste.  

Jean-Luc Mélenchon tape du poing sur la table. Parmi les magasins autorisés à rester ouverts pendant ce nouveau confinement dans une partie de l'Hexagone figurent notamment les disquaires, salons de coiffure, cordonniers ou encore chocolatiers.

Une liste dont ne font pas partie les magasins de jeux vidéo, alors que ces rayons doivent fermer dans les grandes surfaces. De quoi susciter la colère du leader de la France insoumise. Ce dernier, présent dimanche 21 mars sur le plateau de Franceinfo et France Inter dans le cadre de Questions politiques, a fait part de son incompréhension à ce sujet.   

"C'est la première industrie culturelle du pays. Le budget des jeux vidéo est un domaine dans lequel brillent les Français et plus important que celui du cinéma au niveau du monde. Pourquoi ferme-t-on les magasins ou les rayons qui vendent des jeux vidéo alors que, quand on se confine, c'est l'une des activités à laquelle on se livre les plus volontiers ?", a ainsi expliqué l'homme politique âgé de 69 ans à cet égard.


 Jean-Luc Mélenchon insiste sur le caractère essentiel des jeux vidéo  

Jean-Luc Mélenchon est même allé plus loin en pointant du doigt une décision prise, selon lui, "dans un bureau", car "un bureaucrate a considéré que c'était non-essentiel", avant d'insister sur le fait que les jeux vidéo représentent "une activité culturelle de premier plan et de développement". Cette prise de position n'est pas sans rappeler sa campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2017, lors de laquelle il avait lancé son propre jeu vidéo appelé Fiscal Kombat, lui-même inspiré du célèbre jeu Mortal Kombat.  

Depuis ce samedi 20 mars, 16 départements français sont concernés par des mesures renforcées mises en place par le gouvernement afin de freiner la propagation du coronavirus. Si le couac de la nouvelle attestation, rapidement remplacée par un simple justificatif de domicile pour prendre l'air dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi, semble appartenir au passé, les commerces qualifiés de non-essentiels par l'exécutif sont contraints de baisser le rideau pour, au minimum, les quatre prochaines semaines. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.