Confinement : comment le monde culturel va reprendre vie

Confinement : comment le monde culturel va reprendre vie©Panoramic

, publié le jeudi 26 novembre 2020 à 12h50

Roselyne Bachelot a pris la parole ce jeudi 26 novembre lors de la conférence de presse du gouvernement pour évoquer l'allégement du déconfinement dans le secteur de la culture, sinistré par la crise du coronavirus.

C'est un rituel désormais. Emmanuel Macron dévoile les grandes lignes de la lutte contre la pandémie de coronavirus et fixe un cap. Les ministres, comme Roselyne Bachelot pour la Culture, précisent ensuite les mesures. Ce qu'elle a fait jeudi en fin de matinée lors de la conférence de presse du gouvernement relayée par BFMTV.

Les librairies rouvriront au public samedi 28 novembre, ainsi que les bibliothèques.

Si et seulement si les hospitalisations et les entrées en réanimation baissent suffisamment, les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir à leur tour le 15 décembre lorsqu'un couvre-feu national nocturne de 21 heures à 6 heures remplacera le confinement en vigueur depuis le 29 octobre.



Roselyne Bachelot a aussi précisé que les représentations pourraient se terminer à 21 heures à partir du 15 décembre. Les spectateurs pourront rentrer sereinement chez eux au-delà du couvre-feu puisque le billet servira d'horodateur.

Les conservatoires et les écoles de musique pourront proposer des cours à compter du 15 décembre également, mais les classes de chant resteront fermées.

Par ailleurs, le Sénat a voté mercredi, avec l'aval du gouvernement, la prolongation au premier semestre 2021 de l'exonération de la taxe sur les spectacles, dans le cadre du projet de loi de budget.

Le texte voté par les députés en première lecture prévoyait l'exonération de la taxe pour les représentations ayant eu lieu entre le 17 mars et le 31 décembre 2020, afin de prendre en compte la situation dramatique du spectacle vivant, paralysé par le premier et le second confinements et fragilisé par les mesures sanitaires mises en place entretemps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.