Confiné, il gravit le Mont Blanc... dans sa maison

Confiné, il gravit le Mont Blanc... dans sa maison©Panoramic

, publié le vendredi 08 mai 2020 à 20h17

Un Haut-Savoyard expatrié au Laos a monté 1 924 fois ses escaliers pour parcourir l'équivalent de la distance entre le niveau de la mer et le sommet du Mont Blanc, rapporte le Dauphiné Libéré. 

Neuf heures d'effort pour un défi colossal : gravir le Mont Blanc. S'attaquer au plus haut sommet d'Europe est déjà une sacrée performance.

Le faire sans sortir de chez soi est encore plus inédit. Pourtant, le challenge a été relevé par Philippe Duhamel, un Haut-Savoyard expatrié au Laos. Selon le Dauphiné Libéré, cet homme originaire d'Annecy a décidé de se rappeler aux bons souvenir de sa région natale en montant ses escaliers pour parcourir l'équivalent de la distance entre le niveau de la mer et le sommet du Mont Blanc (4 810m).



"Le Mont Blanc me manque donc j'ai décidé de le gravir dans mes escaliers. Entre mon rez-de-chaussé et mon étage, il y a exactement 2,5 m, ce qui fait que je dois faire 1 924 allers-retours", explique le sportif dans une vidéo relayée par le quotidien régional. À quatre heures du matin, après avoir avalé une dernière barre de céréale, le Haut-Savoyard se lance. Au bout de 40 minutes d'effort, soit 180 montées de marches et 447 mètres de dénivelé, il marque une pause. "Cette  altitude est celle d'Annecy, où on habite en France", explique-t-il, le visage rougi par l'effort.

Des pauses pour honorer des altitudes caractéristiques

Tout au long de son "ascension", l'Annecien s'est arrêté pour honorer "des altitudes caractéristiques" de sa région natale ou faire un point sur son état physique. Après exactement 9h03, sous les cris de joie de sa famille, il conclut sa 1 924e montée d'escalier. Exténué, mais le sourire jusqu'aux oreilles.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.