Concerts de Médine au Bataclan : le gouvernement n'interviendra pas, au nom de la "liberté d'expression"

Concerts de Médine au Bataclan : le gouvernement n'interviendra pas, au nom de la "liberté d'expression"©ALAIN JOCARD / AFP

franceinfo, publié le mercredi 13 juin 2018 à 12h50

Le gouvernement n'interviendra pas dans la polémique sur les concerts de Médine au Bataclan. Interrogé au Sénat sur la question, mardi 12 juin, Édouard Philippe a invoqué le respect "scrupuleux" de "la loi" et de la "liberté d'expression". Des élus de droite et d'extrême droite ont réclamé l'annulation de deux concerts du rappeur, programmés en octobre au Bataclan, critiquant certains de ses textes.

"On peut se fixer comme règle simple (...) de vouloir en toute matière respecter la loi. Et la loi s'agissant d'un concert (...) est très simple : elle ne permet d'interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l'ordre public" en cas d'"incitation à la haine raciale", a détaillé le Premier ministre devant le Sénat.

"Voilà les deux seuls fondements

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.