Concert-test d'Indochine : les organisateurs manquent encore de volontaires pour mener l'étude clinique

Concert-test d'Indochine : les organisateurs manquent encore de volontaires pour mener l'étude clinique ©Panoramic (photo d'illustration)
A lire aussi

publié le mardi 18 mai 2021 à 17h04

Le 29 mai prochain, à l'AccorHotels Arena de Paris, le groupe Indochine se produira sur scène dans le cadre d'un concert-test. Les organisateurs de l'événement recherchent toujours 5 000 volontaires supplémentaires, relatent franceinfo et BFM TV.

Les salles de concert vous manquent et vous seriez prêts à tout pour retrouver la vie d'avant ? Pas de problème, l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et le syndicat national du spectacle musical et de variété (Prodiss) ont peut-être la solution.

Ces deux co-organisateurs ont mis sur pied une expérimentation scientifique qui va déboucher sur un concert-test d'Indochine, le 29 mai, à l'AccorHotels Arena de Paris. Mais à une dizaine de jours de l'événement, il manque toujours 5 000 volontaires pour mener à bien le projet, rapportent notamment franceinfo et BFM TV



Deux groupes vont participer à l'expérimentation

Pour ce faire, 5 000 personnes vont être sur les lieux du concert, toutes masquées, dans la fosse, mais sans distance de sécurité. Du gel sera à disposition et la ventilation des lieux renforcée. 2 500 personnes resteront chez elles. En tout, néanmoins, 20 000 volontaires sont nécessaires, car le processus est complexe. "Il y a [...] des critères d'inclusion précis définis par l'AP-HP et ensuite un système de tirage au sort. Et surtout, vous avez un nombre de participants au début et puis tout au long de la chaîne qu'il faut que nous gardions", détaille à franceinfo, Malika Séguineau, directrice-générale de Prodiss. 

L'appel à candidatures a été lancé le mercredi 12 mai. Pour participer, il convient de s'inscrire sur le site ambitionliveagain.org. Quelques critères sont cependant à respecter : il faut être âgé de 18 à 45 ans, résider en Île-de-France, ne pas présenter de symptômes du Covid-19 ou avoir été en contact avec des personnes positives, alors que les personnes avec des facteurs de risques sont exclues. La date limite pour participer est fixée au 23 mai, avance BFM TV.

Préparer la levée des restrictions pour les rassemblements

L'expérimentation ne s'arrête pas au concert. "Le processus démarre dès la semaine prochaine puisque nous devons tester l'intégralité des 7 500 personnes", explique Malika Séguineau. Les participants devront réaliser un test antigénique sur place trois jours avant, puis un test salivaire le jour J, avant d'en refaire un sept jours après. Les résultats de ce dernier devront être envoyés par voie postale. Les frais d'envoi seront pris en charge par La Poste, précise le Huffington Post. Les deux groupes seront ensuite comparés avec des résultats attendus fin juin, avance franceinfo. Par ailleurs, le concert sera filmé pour permettre une analyse comportementale des "testeurs".

L'idée de ce concert-test est également de préparer la suite alors que les restrictions sanitaires sont progressivement levées en France. Avec un protocole sanitaire strict et efficace, de manière à garantir la sécurité de chacun, car la distanciation physique est difficilement concevable dans ce type de lieux. "Ce qu'on essaie, c'est de construire un protocole adapté à ce type de configuration qui demeure interdite. Pour les jauges debout, les protocoles pour l'été, c'est une personne pour quatre mètres carrés. Ça signifie diviser une jauge par quatre quand vous êtes en plein air et par 12 quand vous êtes en milieu fermé", conclut sur franceinfo, Malika Séguineau, directrice-générale du syndicat national du spectacle musical et de variété (Prodiss).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.