Compiègne : échauffourées entre des jeunes et les forces de l'ordre devant un lycée, 4 personnes interpellées

Compiègne : échauffourées entre des jeunes et les forces de l'ordre devant un lycée, 4 personnes interpellées
(Photo d'illustration)

publié le lundi 09 novembre 2020 à 13h30

Le rectorat d'Amiens considère que ces incidents résultent d'un "climat de violence externe qui impacte l'activité de l'établissement" et qu'il "ne s'agit pas du tout d'éventuelles revendications en lien avec le protocole sanitaire".

Tirs de mortier d'artifice, jets de cailloux, poubelles incendiées... Matinée agitée devant le lycée polyvalent Mireille Grenet à Compiègne (Oise).

Vers 7h30 ce lundi 9 novembre, des jeunes ont mis le feu à des poubelles situées devant l'établissement. Dépêchés sur place, pompiers et policiers ont été pris pour cible. Un véhicule de la patrouille du commissariat de la ville, endommagé, a dû être abandonné sur place dans un premier temps avant d'être récupéré. Un pompier a été légèrement blessé à l'avant-bras par un tir de mortier, alors qu'il tentait d'éteindre une poubelle en feu.



Les jeunes, au nombre de "plusieurs dizaines" et cagoulés, selon le directeur de cabinet de la préfecture du département Cyriaque Bayle, "entre 50 et 80" selon le commissaire de la ville Pierrick Boulet, "ont été dispersés". Quatre personnes ont été interpellées selon la préfecture. La situation est depuis redevenue calme.

Interrogé par l'AFP, le rectorat d'Amiens considère que ces incidents résultent d'un "climat de violence externe qui impacte l'activité de l'établissement", quelques jours après des violences urbaines dans le quartier proche du Clos-des-Roses, connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue. Les forces de l'ordre avaient également essuyé des tirs de mortier. "Il ne s'agit pas du tout d'éventuelles revendications en lien avec le protocole sanitaire", a insisté le rectorat.

Quelque 2000 élèves sont scolarisés dans ce lycée polyvalent (général, technologique, professionnel). 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.