Commerce macabre autour de Johnny Hallyday

Commerce macabre autour de Johnny Hallyday©Source Oh! my mag

Source Oh! my mag, publié le mardi 19 décembre 2017 à 16h24

Depuis la disparition de Johnny Hallyday, de nombreux articles en rapport avec le rockeur sont vendus à des prix exorbitants sur Internet. C'est notamment le cas d'un mégot ayant été fumé par le chanteur, qu'il est possible d'acquérir pour la modique somme de 90 euros.

Le 6 décembre dernier, Laeticia Hallyday annonçait dans un communiqué extrêmement touchant le décès de son époux d'un cancer des poumons. Par la suite, les hommages se sont multipliés et la cérémonie organisée à Paris en l'honneur du monument de la chanson a été suivie par des millions de Français. Par ailleurs, une sorte de commerce macabre s'est mise en place sur Internet depuis la mort de Johnny Hallyday. Le JDD a par exemple révélé qu'un mégot de cigarette ayant été fumée par le rockeur a été mis en vente sur Le Bon Coin. D'après le vendeur prénommé David, le chanteur aurait jeté ce mégot lors du dernier concert des Vieilles Canailles, organisé en juillet dernier à Carcassonne. Si le prix de 90 euros pour cet article paraît quelque peu excessif, il n'est rien en comparaison avec les empreintes des oreilles de Johnny fabriquées par Lolo, un audioprothésiste parisien qui les commercialise au prix de 10 000 euros.



Une photo de Johnny "dans son cercueil" mise en vente Dès le lendemain de la cérémonie religieuse organisée à La Madeleine le samedi 9 décembre, le programme de la messe était également en vente sur Internet pour la somme de 200 euros. Par ailleurs, un photographe se promènerait actuellement dans les rues de Paris pour proposer à des commerces spécialisés des clichés de Johnny "dans son cercueil". "Je ne peux conce­voir qu'elle ait été prise par un membre de la famille. Ce doit être une personne présente lors de l'embau­me­ment du corps" a déclaré un commerçant ayant refusé l'offre du photographe. "Il y en a qui n'ont pas peur de se retrouver au ciel face à Johnny à devoir lui rendre des comptes" a récemment déclaré le disquaire Didier Delages à propos des personnes participant à ce commerce, qu'il juge totalement "abject". Ce n'est effectivement pas la meilleure manière de rendre hommage au légendaire rockeur, dont le corps repose désormais sur l'île de Saint-Barthélémy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.