Comment la météo pourrait faire baisser votre facture de gaz

Comment la météo pourrait faire baisser votre facture de gaz©Panoramic

publié le dimanche 19 septembre 2021 à 11h30

La rigueur de l'hiver influence le montant de vos factures d'énergie. Plus clément qu'à l'accoutumée, il pourrait détendre le prix du gaz, rapportent Les Échos.

La flambée récente du prix du gaz est transitoire et non structurelle.

C'est en tout cas ce qu'estime le marché, selon Les Échos. Dans un article du dimanche 19 septembre, le quotidien met en avant le rôle de la météo sur le montant des factures. Si, à court terme, les fluctuations dépendront de la Russie, qui assure plus du tiers de l'approvisionnement européen en gaz, la météo jouera aussi un rôle important. Un hiver clément devrait détendre les prix, estime Andreas Gandolfo, analyste chez BloombergNEF.


Interrogé par le quotidien, il souligne que la flambée des prix observée ces derniers mois est "inédite depuis de nombreuses années (...) la situation actuelle est inouïe, d'autant qu'elle concerne le gaz comme l'électricité". Et les factures des utilisateurs de gaz ont bondi dans le monde entier. Les Français ne sont pas les plus à plaindre au sein de l'Europe. Le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie sont parmi les pays les plus affectés, dans la mesure où ils dépendent plus du gaz pour leur production d'électricité. Le manque de vent, qui a pesé sur la production de l'énergie éolienne, a également aggravé la situation dans certains endroits.

De quoi inciter à investir dans les énergies renouvelables

L'expert estime que la France s'en sort mieux grâce, notamment, à son parc nucléaire puissant. Comme il le précise aux Échos, les cours du gaz, sont la clé du problème. Ainsi, tout dépendra de leur évolution "Si l'on regarde la courbe des achats à terme, on voit que le marché s'attend à un recul l'an prochain. À l'horizon de la mi-2022, les prix sont divisés par deux par rapport à aujourd'hui. À plus long terme, au-delà de 2023, ils sont à des niveaux tout à fait habituels", détaille-t-il.

Optimiste, il ajoute que la hausse des prix de l'énergie va stimuler l'investissement dans les énergies renouvelables, d'autant que la marge des producteurs d'électricité éolienne ou solaire s'améliore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.